LE FIL

Reconquête

Sans filet, Vinitech tente une opération séduction auprès des exposants

Vendredi 26 juin 2020 par Marion Bazireau

Les participants se sont enquis des mesures sanitaires et des modalités de remboursement en cas d'annulation du salon.
Les participants se sont enquis des mesures sanitaires et des modalités de remboursement en cas d'annulation du salon. - crédit photo : Marion Bazireau
A l’occasion d’un webinaire, les organisateurs du Vinitech ont reconnu un léger retard dans le remplissage du salon. Ils ont ensuite voulu rassurer les exposants qui doutent encore de leur participation.

« Il y a 10 jours, nous en étions à un taux de remplissage du salon de 51%, a annoncé Delphine Demade, directrice du Vinitech, lors d’un webinaire organisé ce 25 juin pour les exposants. Il y a deux ans, nous en étions à 60%. Nous ne sommes pas inquiets, d’autant que nous enregistrons quotidiennement des inscriptions et qu’il nous reste 5 mois de commercialisation. »

« En ces temps chahutés nous avons toutefois jugé nécessaire de faire le point avec vous » a poursuivi Stéphane Kintzig, directeur de Congrès et Expositions de Bordeaux.

Les organisateurs ont ensuite laissé la parole aux « représentants » des visiteurs, Pierre-Antoine Giovannoni pour les Vignerons Indépendants, Christophe Château, pour l’interprofession bordelaise, et Didier Fages, pour l’Union des Œnologues. Tous les trois ont insisté sur la nécessité pour les producteurs de se tenir informés et de rencontrer leurs fournisseurs, conditionnant presque la relance de la filière à la bonne tenue du salon.

"Quitte à passer pour un apôtre, je demande à tout le monde de s'investir"

Puis ce fut le tour de deux exposants confirmés, David Rullier pour le groupe homonyme, et Jonathan Gabilondo chez Michael Paetzold. Le premier n’a pas mâché ses mots. « Les organisateurs du salon se grattent la tête pour nous garantir une bonne fréquentation et un retour sur investissement. Mais c’est aussi à nous, exposants et industriels, de nous montrer attractifs. Les exposants appellent les exposants qui appellent les visiteurs. Quitte à passer pour un apôtre, je demande à tout le monde de s’investir. Nous avons un devoir général de réussite. »

Derrière eux, Delphine Demade a repris le micro pour rassurer les participants sur le fait qu’aucune coupe n’avait été faite dans le budget promotion, avant de présenter les nouveautés du salon : un village de start-up internationales, des « Vinitech Training », formations délivrées sur le salon par l’ISVV, et deux nouveaux parcours, le premier sur le bas carbone, le second sur les vins effervescents. Elle a ensuite dévoilé un extrait de la liste d’exposants ayant confirmé leur participation.

Est enfin venu le moment des questions.

Peut mieux faire

Chez Seguin Moreau, Sandra Trichet s’est enquis des mesures sanitaires. Stéphane Kintzig a affirmé que c’était la priorité de l’année et qu’un protocole identique à celui mis en place par l’ensemble de la filière et validé par le gouvernement serait prochainement mis en ligne.

Chez Fermentis, Céline Rocand a voulu savoir ce qu’il adviendrait de l’engagement financier des exposants en cas de report ou d’annulation du salon. « Nous aurions dû commencer par répondre à cette question, qui a de nombreuses fois été remontée par nos équipes commerciales, a reconnu Stéphane Kintzig. Pour partager les risques, nous avons décidé de repousser le pallier de désistement et de décaler la retenue des 40% à mi-septembre. » Delphine Demade a complété en expliquant que les exposants pourraient se faire rembourser « frais déduits des dépenses engagées pour la promotion visiteurs et l’organisation du salon. » Laure Thevenin, de la société Themas, a alors laissé un mot dans le chat « hmm… ce n’est pas encore clair au niveau des conditions d’annulation. » Elle n’a pas obtenu plus de détails.

La question du consultant Fabrice Plançon sur l'annulation de la participation de certains constructeurs est aussi restée sans réponse. Delphine Demade a invité les participants à recontacter leurs équipes ultérieurement. « Nous échangerons en toute transparence avec vous » a-t-elle promis.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé