Accueil / Commerce/Gestion / 1,2 million € pour le plan de relance des vins de Provence

Affichage, application, partenariats…
1,2 million € pour le plan de relance des vins de Provence

L'interprofession provençale compte mettre à profit l'été pour remettre ses rosés sur les tables de ses vacanciers, mais pas que.
Par Alexandre Abellan Le 05 juin 2020
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
1,2 million € pour le plan de relance des vins de Provence
« Il s’agit bien sûr de mettre le collectif au service de la reprise » explique Jean-Jacques Bréban. - crédit photo : CIVP
E

nregistrant une baisse globale de 30 % de leur activité pendant le confinement, les vins de Provence réaffectent un budget de 1,2 million d’euros pour alimenter la reprise de leur consommation sur les marchés locaux, nationaux et export. Piloté par le Conseil Interprofessionnel des Vins de Provence, ce plan d’actions sera notamment visible avec un plan média « on a tous besoin de Provence » lancé cet été.

Déployée sur le marché français, cette campagne appuie l’initiative « On a tous besoin du Sud » du Comité Régional du Tourisme Provence Alpes-Côte d’Azur. A partir de juillet, cette promotion estivale de la douceur de vie provençale s’appuiera sur l’application mobile « Destination Vins de Provence » qui était prévue avant la crise du coronavirus et doit inciter les touristes à visiter les propriétés et points de vente partenaires (le jeu « Côtés Caves en Provence » devant pousser les visiteurs à se déplacer pour gagner des bons d’achat).

Actions export

Si le CIVP mise sur le tourisme local et la consommation nationale pour relancer ses ventes,ce chamboulement des plans d’action à court-terme passe aussi par le maintien des stratégies moyen-terme de diversification des marchés export. L’essentiel des opérations prévues sur les marchés allemands, américains, britanniques, canadiens, chinois et coréens sont ainsi maintenus. Du moins « en renforçant la communication digitale et en nouant des partenariats avec des sites web et des médias mettant en avant les restaurants et les cavistes distribuant des Vins de Provence » précise un communiqué.

« La crise actuelle constitue un coup de frein, certes, mais pas une rupture. Je suis aussi relativement optimiste sur le court terme » indique dans un communiqué Jean-Jacques Bréban, le président du CIVP.

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé