LE FIL

Soulagement

Le vignoble français sort d’une semaine orageuse sans trop de séquelles de grêle

Vendredi 05 juin 2020 par Marion Bazireau

Sept jours après les premiers dégâts de grêle, Météo France a levé toutes les alertes pour ce vendredi 5 juin.
Sept jours après les premiers dégâts de grêle, Météo France a levé toutes les alertes pour ce vendredi 5 juin. - crédit photo : Meteo France
L’air est plus respirable après une semaine à haut risque, durant laquelle toutes les régions ont à un moment été concernées par des alertes aux orages. Bordeaux et Lirac y ont laissé des plumes.

Depuis 7 jours, des orages traversent le vignoble français. Vendredi 30 mai, sans prévenir, la grêle a commencé par frapper très durement le vignoble de Lirac dans le Gard. Sur cette commune, 90% des vignes ont été endommagées.

Après un weekend plus calme, la grêle a refait des siennes lundi, en ciblant cette fois le vignoble bordelais. A la Chambre d’agriculture de Gironde, Philippe Abadie est en train de recenser les dégâts. « Alors qu’on a l’habitude de les voir arriver par le Sud-Ouest, les orages sont cette fois descendus du Nord en longeant l’estuaire de la Garonne » rapporte-t-il.

Dans le Médoc, c’est la commune de Listrac qui a été le plus largement touchée. La grêle a également occasionné des dégâts à Moulis, et à Saint-Laurent. L’orage a aussi sévi sur la rive droite. A Lussac et Puisseguin, une centaine d’hectares ont été grêlés.

« Enfin, des impacts sur feuilles, rameaux et grappes ont été signalés dans plusieurs secteurs de l’Est de l’Entre-Deux-Mers, vers Sainte Radegonde, Listrac de Dureze, Auriolles, ou Dieulivol » témoigne Philippe Abadie. « Sur certaines parcelles la vendange est détruite à 100%. En moyenne entre 30 et 70% des grappes sont perdues dans les zones les plus touchées. »

Alerte générale

Mercredi en fin d’après-midi et dans la nuit, les bulletins météos avaient placé un grand nombre de régions en vigilance orange orages. Si la pluie a bien été au rendez-vous, la grêle s’est heureusement faite plus discrète.

En Champagne, ce jeudi, Sébastien Debuisson a reçu très peu d’appels. « C’est bon signe, les viticulteurs ne découvrent a priori pas trop de dégâts. Il y a eu un peu de grêle sur la Côte des Blancs mais elle était bien mélangée avec de l’eau » explique le chef du service vigne de l’interprofession.

Même constat dans le Languedoc. Depuis les vignes du Minervois, Jacques Rousseau, chef du service viticole de l’Institut Coopératif du Vin (ICV), ne fait état d'aucun dégâts. « Les sols sont détrempés, signe qu’il a bien plu cette nuit mais je n’ai pas connaissance de dommages sur l’ensemble de la région. »

Ce jeudi, la Vallée du Rhône et la Provence étaient encore placées en vigilance orange. « J’étais sur la route toute la matinée entre le Var et les Bouches-du-Rhône. Il a plu beaucoup et longtemps, j'avais une très mauvaise visibilité, mais il n’a pas grêlé » relate Jean Andres, consultant provençal pour l’ICV.

La météo prévoit désormais le retour d’un temps sec sur le Sud-Est pour le reste de la semaine. Ailleurs, la pluie pourra toujours être de la partie, mais toutes les alertes sont levées.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé