LE FIL

Moins énergivore que le recyclage

Une start-up développe l'upcycling des bouteilles de vins

Dimanche 31 mai 2020 par Alexandre Abellan

« On prend un produit ou un matériau dont on n’a plus usage (comme une bouteille de vin vide). On lui donne, alors, une nouvelle fonction et une nouvelle vie en le valorisant. Pour résumer, c’est mettre en lumière ce que vous ne voulez plus… » explique la start-up Septembres.
« On prend un produit ou un matériau dont on n’a plus usage (comme une bouteille de vin vide). On lui donne, alors, une nouvelle fonction et une nouvelle vie en le valorisant. Pour résumer, c’est mettre en lumière ce que vous ne voulez plus… » explique la start-up Septembres. - crédit photo : Septembres
Suivant la logique de l’upcycling, des créateurs bordelais utilisent les bouteilles vides de la cave coopérative de Buzet comme lampes, bougies, verrines… Une campagne de financement participatif est lancée pour financer leur lancement.

« Pour chaque kilo de verre recyclé, l’équivalent du poids d'une bouteille de vin est rejeté en CO2 dans l'atmosphère » pointe la start-up Septembres, soulignant dans un communiqué que « même si le verre se recycle très bien, son procédé est cependant très énergivore. Chaque kilo de verre recyclé produit entre 300 et 500 grammes de CO2. » Pour donner une seconde vie aux bouteilles de vin, ces créateurs prennent le parti de « l'upcycling plus que le recycling » (soit le surcyclage plutôt que le recyclage).

Utilisant des bouteilles de vin usagées comme matière première, cette start-up se donne comme objectif d’utiliser l’intégralité d’une bouteille : le corps pour une lampe artisanale et la base pour des bougies ou verres à tapas. Cette initiative est soutenue par la cave coopérative des Vignerons de Buzet (Lot-et-Garonne), qui fournit ses bouteilles usagées en format bordelais (impliquée dans le développement durable, la cave propose déjà une deuxième vie à ses caisses bois : planche apéritive ou nichoir à oiseaux). En matière de bilan carbone, Septembres souligne que 80 % de ses approvisionnement viennent de la région Nouvelle-Aquitaine : caisses en bois de Bergerac, pièces en aluminium d’Artigues près Bordeaux, conception et impression du packaging dans le Médoc, découpes laser à Bordeaux et fibres textiles pour le calage de Pau.

Crowdfunding

Créée en novembre 2019, la marque Septembre lance ce premier juin une campagne de financement participatif sur la plateforme KissKissBankBank pour accélérer son développement. Le bénéfice de cette levée de fonds doit permettre d’acheter des matières premières (caisses, câbles, douilles…), recruter de nouveaux collaborateurs (67 % des fonds) et régler la commission de la plateforme (8 %).

 

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé