LE FIL

Distanciation du coronavirus

Le marathon des châteaux du Médoc reporté en 2021

Samedi 16 mai 2020 par Alexandre Abellan

« Aujourd’hui, les médecins ne comprennent pas le virus. Mais ils sont sûrs d’une chose : il sera encore là en septembre » note Vincent Fabre.
« Aujourd’hui, les médecins ne comprennent pas le virus. Mais ils sont sûrs d’une chose : il sera encore là en septembre » note Vincent Fabre. - crédit photo : Association du Marathon des Châteaux du Médoc
Quatre mois avant son trente-sixième millésime, la course médocaine fait le constat de l’impossibilité d’accueillir 90 000 participants dans le cadre de contraintes sanitaires persistant avec le covid-19.

Sous la pression du coronavirus, « nous reportons au 11 septembre 2021 l’évènement prévu ce 12 septembre 2020 » pose Vincent Fabre, le président de l’association du Marathon des Châteaux du Médoc. Vigneron à Cissac-Médoc, l’organisateur ne cache pas la déception partagée par « la population de bénévoles médocains, les châteaux partenaires qui accueillent le marathon et les 8 500 coureurs (à 50 % venant de l’étranger), dont aucun ne s’était désisté ». A 120 jours de sa prochaine édition déjà complète (tous les dossards ont été réservés en moins de deux heures), l’association s’est résolue à annuler son évènement sur l’avis d’experts médicaux.

Reçus en conseil d’administration élargi ce 12 mai, ces retours du milieu hospitalier indiquent leur méconnaissance du coronavirus, mais la certitude que, sous une forme ou une autre, le covid-19 serait encore présent en septembre. Si l’administration n’indique pas de consignes après la fin août aux organisateurs d’évènement, l’hypothèse de mesures barrières à la propagation du covid-19 rend impossible la tenue de l’évènement. « En tant qu’organisateur, il aurait fallu mettre en place des gestes barrières et des mesures de distanciation sociale » explique Vincent Fabre, rappelant que l’évènement attire une foule de 90 000 personnes du vendredi au dimanche.

"Comment assurer 4 m² dégagés autour de chaque coureur ?"

« La problématique de la distanciation physique actée sur un week-end sportif et festif, des points sont apparus impossibles à résoudre » ajoute le président du marathon. Par exemple, « en respect du plan Vigipirate, comment maintenir des fouilles au corps avec une distance d’un mètre ? Comment assurer 4 m² dégagés autour de chaque coureur quand cela représenterait un étalement sur 80 km des participants ? » énumère le vigneron bordelais.

Débattu ce 12 mai par le conseil d’administration de l’association, le report de l’évènement à succès a été voté à l’unanimité (et à bulletin secret). Ce décalage débouche sur la proposition aux participants 2020 de décaler leur dossard sur l’une des trois prochaines courses. Concernant l’impact financier de ce report, « cela n’a pas plu au trésorier, mais il n’y a pas de sujet économique. L’association a les reins assez solides » conclut Vincent Fabre.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé