LE FIL

Alerte météo

Il va geler cette nuit et demain en Champagne et en Alsace

Lundi 11 mai 2020 par Marion Bazireau
Article mis à jour le 13/05/2020 07:08:48

Les bas de coteaux et fonds de vallées vont être impactés.
Les bas de coteaux et fonds de vallées vont être impactés. - crédit photo : Pixabay
Les sols vont se couvrir de gelées blanches entre 4 et 7h, provoquant des dégâts sur les parcelles les plus exposées.

La météo vient de prendre un virage à 180 degrés. « Alors que les dernières semaines ont été très douces, le vent a tourné au nord hier soir, provoquant une baisse importante des températures. Elles devraient approcher les 0°C en Picardie, Lorraine, Champagne-Ardenne et Alsace » annonce Serge Zaka, chercheur en agrométéorologie chez Itk.

Dès ce soir, le risque de gel radiatif est très élevé dans ces régions. Après le passage de masses d’air froid ces dernières heures, le ciel va se dégager et le vent tomber , entrainant une baisse régulière des températures tout au long de la nuit, pour se stabiliser à 2 voir 1°C. « Au niveau du sol, cela va donner du -1 voir -2°C. Le gel va faire son apparition à partir de 4 heures du matin. Il sera présent jusqu’au lever du soleil, vers 7h. Ces prévisions sont valables pour mardi et mercredi matin » détaille l’agrométéorologue.

Des dégâts dans les fonds de vallée

Le gel risque d’engendrer des dégâts importants dans les fonds de vallées et le bas des coteaux, « où les températures affichent en général 2°C de moins que dans le reste des parcelles. C’est là que tout va se jouer » prévient Serge Zaka. D'autres facteurs de risques s'ajoutent aux microclimats. « Les parcelles enherbées et dans lesquelles le sol vient d’être travaillé sont par exemple plus exposées », illustre Paul Hublart, product manager cultures pérennes chez Itk.

Bien que remarquable, le phénomène est assez fréquent. « Ainsi de la neige a tenu au sol du Centre de la France à l’Alsace du 4 au 6 mai 2019. Les pluies que connaissent Bordeaux et le sud depuis samedi sont beaucoup plus exceptionnelles » rappelle Serge Raka.

Le problème est que cette vague de froid fait suite à un hiver et à un printemps très doux, pendant lesquels la vigne a pris beaucoup d’avance. « Or après le débourrement, les seuils de températures critiques pour la vigne sont plus élevés. Fin mars, en Provence et dans la Vallée du Rhône, les dégâts ont été constatés à partir de -3°C, aujourd’hui 0°C suffiraient » alerte Paul Hublart.

Le gel fait d’autant plus de dégâts que la végétation est humide, ce qui est actuellement le cas en Alsace et en Champagne. Sur ce point, Serge Raka se veut néanmoins rassurant « Comme il y a aussi beaucoup de vent, le feuillage devrait avoir le temps de sécher. »

Les autres régions à l’abri

Partout ailleurs, en Touraine, en Bourgogne, à Bordeaux, et dans le Sud, le thermomètre ne descendra pas en dessous des 4°C le matin. Les vignerons y sont normalement à l’abri du gel pour le reste de la saison. « En effet, statistiquement, la période des Saint de Glace, qui démarre le 11 mai, marque la fin du risque de gel sur la France » conclut Serge Zaka.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
VOS RÉACTIONS
MG Le 12 mai 2020 à 18:39:51
Non M. Zaka, il reste encore "Saint Urbain, dernier marchand de vin" le 25 mai.
Ju Hub Le 12 mai 2020 à 14:25:48
Philippe CROCESPINELLI, même les vignes taillées durant le mois de mars sont aujourd'hui au stade pré-floraison. Quand il gèle au mois de mai, vous pouvez taillez quand vous voulez il y aura des pertes
Philippe CROCESPINELLI Le 12 mai 2020 à 08:39:19
Gérer la taille en fonction des précocité des cépages et l'exposition .....la taille de mars......
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé