LE FIL

Initiative bienvenue

Le laboratoire Excell analyse la toxicité de vos masques

Lundi 11 mai 2020 par Marion Bazireau
Article mis à jour le 15/05/2020 09:30:32

Mieux vaut privilégier les masques pourvus d'un label Afnor.
Mieux vaut privilégier les masques pourvus d'un label Afnor. - crédit photo : Bicanski
Le port de certains masques peut entraîner des problèmes dermatologiques et respiratoires. Le laboratoire Excell garantit leur innocuité en contrôlant 6 familles de composés toxiques.

Partout dans la filière, les initiatives se multiplient pour faire face à la crise sanitaire. Expert dans l’analyse des contaminants de l’agro-alimentaire, la laboratoire Excell a également tenu à participer à l’effort de guerre.

Il s’est d’abord lancé dans la production de solutions hydroalcooliques. Désormais, il propose un contrôle de la toxicité des masques, dont la fabrication s’est répandue tout azimut pour répondre à la demande croissante.

"De nombreux problèmes dermatologiques et respiratoires ont été reportés "

Censés nous protéger, les masques peuvent se révéler dangereux. « Les semaines et mois qui ont suivi les épidémies SRAS et du virus H1N1, de nombreux problèmes dermatologiques et respiratoires ont été reportés, liés à l’usage de masques de mauvaise qualité, avertit Maxime Darrieutort, le responsable technique matériaux du laboratoire. L’utilisation prolongée des masques au contact de la peau ainsi que son positionnement au niveau des voies respiratoires impliquent une vigilance particulière sur sa composition. »

6 familles de composés toxiques

Maxime Darrieutort recommande aux professionnels et aux particuliers d’acheter des masques pourvus d’un label Afnor. Pour les autres, le laboratoire Excell réalise des analyses sur 6 familles de composés à la toxicité avérée par inhalation (tels que le formaldéhyde, des solvants, ou certains composés volatils) ou par contact cutané (tels que les retardateurs de flamme, les phtalates, et les conservateurs). « Nous proposons ces contrôles pour moins de 500€. Nous avons fait un effort sur nos tarifs en cette période particulièrement difficile pour la filière » souligne Maxime Darrieutort.



RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé