LE FIL

Salon machinisme / agroéquipements

Bonne nouvelle, tout le monde pourra assister à l'Eima cette année

Mercredi 06 mai 2020 par Vincent Gobert

Le salon Eima spécialisé sur l'équipement avait attiré 230 000 visiteurs lors de sa dernière édition en 2018 à Bologne.
Le salon Eima spécialisé sur l'équipement avait attiré 230 000 visiteurs lors de sa dernière édition en 2018 à Bologne. - crédit photo : Vincent Gobert
L’évènement italien tiendra salon sur une plateforme inédite, derrière l’écran. L’évènement physique biennal se tenant à Bologne est déplacé à février 2021.

Second poids lourd du secteur par ses performances, derrière Agritechnica, le salon Eima, qui devait se tenir à Bologne du 11 au 15 novembre 2020, va se transformer en salon virtuel ! Dans le même temps, la fédération des constructeurs qui l’organise annonce repousser l’évènement physique qui se tient au parc des expositions de Bologne de 3 mois. Les visiteurs pourront arpenter les allées du 3 au 7 février 2021. Les mêmes jours que l'événement d'origine, Eima créera « Eima Digital Preview, le premier événement mondial de machines agricoles entièrement hébergé à l'aide d'une plateforme et de technologies numériques » selon les constructeurs. Surtout, il permettrait à des milliers d’exploitants et de professionnels des différentes filières, italiens comme étrangers, de visiter un salon, depuis son fauteuil.

Difficultés liées à la crise du Covid-19

« La décision de reporter Eima, explique Alessandro Malavolti, président de FederUnacoma, la fédération des fabricants italiens, découle d'une évaluation logistique et économique minutieuse, car il est très probable que les expositions puissent encore être affectées à l'automne par des ordonnances gouvernementales spécifiques, et le système de transport et de services pourrait encore être ralenti en raison des mesures de précaution qui seront toujours en place en Italie et à l'étranger ». Néanmoins, pour soutenir l’activité industrielle et agricole, l’organisation décide de mettre en place une plateforme internet « preview » : un aperçu du salon inédit. Le directeur général de FederUnacoma Simona Rapastella détaille le projet en ces termes, « nous travaillons déjà sur la plateforme numérique qui permettra aux exposants de prévisualiser en novembre leurs profils d'entreprise et la gamme de produits et de nouveautés. Nous travaillons en synergie avec les institutions, les organisations professionnelles et les maisons d'édition, ajoute-t-elle, pour créer un programme de séminaires, de conférences (…) et encourager la rencontre entre l'offre et la demande concernant les technologies pour l'agriculture, (…) Les réunions "B-to-B" avec des opérateurs étrangers figureront en bonne place sur la nouvelle plateforme - conclut Simona Rapastella.

Calendrier bousculé

En déplaçant la date d’Eima à début février, l’organisation le rapproche du Sima (1800 exposants, 230 000 visiteurs en 2019). Ce dernier a annoncé début avril le décaler pour les mêmes raisons. Il se tiendra du 21 au 25 février 2021 au parc des expositions de Villepinte, au nord de Paris. Ironie de l’histoire, avant ces deux annonces, c’est l’organisation du Sima qui avait un temps envisagé sa tenue au mois de novembre 2019, pour éviter une trop grosse concurrence avec Agritechnica. La date choisie coïncidait alors avec celle d’Eima, ce qui avait provoqué l’ire des italiens. Aujourd’hui, la situation est inversée. Mais, promis, EIMA reprendra son emplacement traditionnel à partir de novembre 2022.

Eima a réuni 2000 exposants, 320 000 visiteurs en 2018, contre 450 000 visiteurs pour Agritechnica

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé