LE FIL

Expertise Vitijob

"Les candidats sont plus actifs en cette période de confinement pour les recrutements"

Mercredi 29 avril 2020 par Alexandre Abellan

« Le marché de l’emploi est en fort ralentissement » pose Kristen Le Clainche. « Le maître mot est l’anticipation, que ce soit pour la période des vendanges mais aussi sur les fonctions supports » souligne Guillaume Aubin.
« Le marché de l’emploi est en fort ralentissement » pose Kristen Le Clainche. « Le maître mot est l’anticipation, que ce soit pour la période des vendanges mais aussi sur les fonctions supports » souligne Guillaume Aubin. - crédit photo : DR
Mettant à rude épreuve la gestion du personnel, de la précocité urgenct des travaux au vignoble à la pause des activités commerciales traditionnelles, l’épidémie de coronavirus et son confinement chamboulent les pratiques de la filière vin, qui semble en voie d’adaptation. Le point avec Kristen Le Clainche, la responsable du service Jobboards du Groupe France Agricole (GFA, dont Vitisphere est une filiale) et Guillaume Aubin, le responsable des acquisitions candidats de GFA (Vitijob.com, Jobalim.com et Jobagri.com).

En cette période de confinement, distingue-t-on en matière de tendances d’emploi dans la filière vin un maintien de la demande pour les travaux viticoles et un arrêt pour les postes commerciaux ?

Kristen Le Clainche : L’effet a été immédiat la première semaine de confinement, provoquant une chute brutale sur le nombre d’offres diffusées. Il a été divisé par trois par rapport à la semaine précédente. Nous remarquons que les baisses sont plus particulièrement marquées à l’approche des interventions télévisées du Président et du gouvernement. Les entreprises sont dans l’incertitude. Mais nous recevons pour la première fois depuis le confinement quelques offres pour des postes de commerciaux, administratifs et même quelques stages à l’étranger. Même si leur nombre reste anecdotique. De plus, le nombre d’offres déposée est de nouveau à la hausse.

Guillaume Aubin : Globalement, le marché de l’emploi est en fort ralentissement. Cependant les filières agricoles et agroalimentaires s’en sortent mieux que le secteur du tertiaire et de l’hôtellerie-restauration. On observe un très fort ralentissement des recrutements sur les fonctions commerciales, sur l’export et sur l’œnotourisme. A contrario, les postes en production au vert et à la cave se maintiennent.

 

Ce creux dans l’activité recrutement aura-t-il un impact sur l’embauche de main d’œuvre pour les vendanges ?

Kristen Le Clainche : Le confinement n’a pas eu d’impact réel sur l’anticipation des recrutements pour les vendanges. Nous avons lancé l’opération promotionnelle vendanges quelques jours après le confinement et avons déjà en ligne plus d’une centaine d’annonces pour les postes vendanges vigne et cave. Afin de soutenir au mieux la filière, nous diffusion gratuitement les offres d’emploi pour les travaux en vert, il faut contacter directement Caroline Garcia sur le mail vitijob@vitisphere.com pour les professionnels qui ont des besoins de main d’œuvre saisonnière durant la période de confinement.

 

Quelles stratégies la filière vin doit-elle appliquer pour être capable de répondre aux besoins rapidement au moment du déconfinement ?

Guillaume Aubin : Au regard de l’actualité, le déconfinement va être progressif. Le maître mot est donc l’anticipation, que ce soit pour la période des vendanges mais aussi sur les fonctions supports. L’objectif est donc de définir ses besoins en recrutement à moyen terme, d’établir les fiches de poste, de diffuser les offres d’emploi (tout en prévenant les candidats que l’embauche ne sera pas immédiate) et d’élaborer une première sélection sur la base des CV reçus. Une seconde étape peut être organisée malgré le confinement par un échange téléphonique ou par un entretien en visio (skype, messenger, etc…), cette étape permet d’affiner la première sélection. Grace à ce travail préparatoire, les recrutements pourront se faire plus rapidement à la reprise.

Kristen Le Clainche : Après une baisse d’inscriptions de candidats les trois premières semaines sur le site, le nombre hebdomadaire revient à la normale et est passé au-dessus des semaines précédant le confinement. Nous avons remarqué une augmentation de plus de 50 % des candidatures sur les annonces actuellement en ligne. Les candidats sont en effet plus disponibles et plus actifs en cette période de confinement. Il est d’autant plus intéressant de diffuser actuellement des offres pour les recrutements à venir afin de bénéficier de cet effet.

 

Quels sont les conseils de gestion du personnel et des ressources humaines en cette période d’état d’urgence sanitaire ?

Guillaume Aubin : Il incombe à l’employeur d’assurer la sécurité de ses salariés (article L. 4121-1 du Code du Travail), l’objectif est prendre toutes les mesures nécessaires à la sécurité des salariés. Le télétravail est une des mesures possibles, attention cependant à l’isolement social des salariés. Lorsque le télétravail n’est pas possible, l’accent doit mis sur l’hygiène et le respect de la distanciation sociale. La Mutualité Sociale Agricole a mis en ligne des fiches pratiques pour les travaux viticoles, l’accueil de saisonniers, l’organisation des espaces...

 

 


 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé