LE FIL

Buffet froid

Le centenaire de Jean Carmet fêté par ses amis vignerons

Samedi 25 avril 2020 par Alexandre Abellan

« On voit quand j’ai bu, on ne voit pas quand j’ai soif. Tu trouves ça normal toi ? » lançait Jean Carmet dans ses brèves de comptoir de la série Palace.
« On voit quand j’ai bu, on ne voit pas quand j’ai soif. Tu trouves ça normal toi ? » lançait Jean Carmet dans ses brèves de comptoir de la série Palace. - crédit photo : Le Beaujolais Nouveau est arrivé
Disparu en 1994, l’acteur né à Bourgueil reste une figure tutélaire du vignoble de Loire, qu’il arpentait un tire-bouchon en poche et l’appétit aiguisé.

Ce « samedi 25 avril, Jean Carmet aurait eu 100 ans ! » rappelle le syndicat des vins de Bourgueil. Pour fêter le centenaire de la naissance de l’acteur vigneron à Bourgueil, les vignerons ne peuvent, confinement oblige, se réunir devant l’ancien domicile de l’enfant du pays, devenue depuis vingt ans la première maison des vins de l’AOC. Pour célébrer leur ambassadeur dans un accord mets et vins qui aurait plu à leur ambassadeur, « le syndicat des vins a demandé à un grand chef étoilé de Touraine de revisiter une recette liée à la carrière de l’acteur, et évidemment accordée au vin de Bourgueil ! » Officiant au restaurant l’Evidence (une étoile au Guide Michelin), Gaëtan Evrard a revisité la soupe aux choux, référence évidente au film éponyme de Jean Girault, sorti en 1981.

Plus dans la lignée d'un Buffet froid (film de Bertrand Blier, 1979), la cave de la Dive Bouteille parraine pour sa part un fromage de tête hommage à l’acteur. Réalisée par le chef Vincent Simon (restaurant Vincent cuisinier ce Campagne) et le charcutier Sébastien Wilmet (à Port-Boulet), cette spécialité était un délice pour le défunt acteur. « Rien de gras là-dedans, mais il faut que la gelée soit bien faite. Il faut pousser ça avec un petit vin de Loire » estimait-il.

"Grand ami du vin"

Vivant dans la mémoire du vignoble ligérien, Jean Carmet « est sans doute une des plus grandes figures tourangelles du XXème siècle, un des acteurs qui garde dans le cœur des français une place particulière et, bien sûr, un grand ami du vin, des vins de Loire et des vins de Saint-Nicolas de Bourgueil et de Bourgueil ! » résume Guillaume Lapaque, le propriétaire de la cave de la Dive Bouteille.

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé