LE FIL

Après la France, l’Italie et l’Espagne

La Suisse veut distiller ses vins excédentaires

Mardi 21 avril 2020 par Sharon Nagel

Souvent implantés sur des terrasses escarpées, les vignobles suisses sont difficiles et coûteux à travailler, ce qui rend les vins moins compétitifs que les importations
Même si sa production n’a pas dépassé 1,1 million d’hectolitres en 2019, la Suisse connaît des difficultés pour écouler ses vins depuis déjà un certain temps. D’où l’idée officialisée ce 15 avril d’en transformer une partie en solution hydroalcoolique.
Ce contenu La Suisse veut distiller ses vins excédentaires est réservé aux abonnés payants Vitisphere et La Vigne. Pour y accéder :

ABONNEMENT LA VIGNE
Vitisphere
Si vous êtes abonné LA VIGNE Vitisphere
SE CONNECTER
Si vous n’êtes pas abonné, vous pouvez profiter de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant à l’offre Vitisphere La Vigne 100% numérique (formule web)
- 100 % des contenus du site avec accès aux archives du magazine La Vigne
- La météo professionnelle et locale
- L’annuaire des professionnels viti-vinicole
- La reception des deux newsletters par semaine, version intégrale «la lettre du Vigneron», «la lettre de la filière»
- L'application de lecture "La Vigne Kiosque"
Où vous pouvez profiter de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant à l’offre La Vigne Vitisphere Intégrale (formule papier + web)
- 11 numéros
- 1 guide hors série
- 100 % des contenus du site
- La météo professionnelle et locale
- L’annuaire des professionnels viti-vinicole
- La reception des deux newsletters par semaine, version intégrale «la lettre du Vigneron», «la lettre de la filière»
- L'application de lecture "La Vigne Kiosque"
DECOUVRIR VITISPHERE
Vous souhaitez découvrir gracieusement
Vitisphere pendant 1 mois
RECEVOIR NOS Newsletters
Vous souhaitez recevoir les newsletters
la E-lettre de la Filière et la E-lettre du Vigneron
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé