Accueil / Commerce/Gestion / Un fonds de solidarité consommateur/opérateur pour les cafés, hôtels et restaurants
Un fonds de solidarité consommateur/opérateur pour les cafés, hôtels et restaurants
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Pendant le confinement
Un fonds de solidarité consommateur/opérateur pour les cafés, hôtels et restaurants

Les 10 000 premières contributions de clients privés sur la plateforme dédiée bénéficieront d’un soutien de 50 % par un financeur de l’initiative, qui vise à soutenir le réseau CHR durant la fermeture des établissements.
Par Alexandre Abellan Le 15 avril 2020
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Un fonds de solidarité consommateur/opérateur pour les cafés, hôtels et restaurants
« Avec la fermeture massive et brutale des restaurants, cafés, débits de boissons et l’annulation des manifestations, c’est tout le secteur Boissons de la Consommation Hors Domicile qui subit de plein fouet la crise » pose un communiqué. - crédit photo : J’aime mon bistrot
B

aptisée « J'aime mon bistrot », l’opération de soutien en ligne du réseau de consommation des bars, cafés et restaurants se veut gagnant-gagnant. Chaque consommateur peut « soutenir son établissement préféré, en lui versant une somme de son choix [d’un café de 1,50 euros à 50 € pour un repas] qui donne lieu à l’émission d’un bon d’achat qu’il pourra activer à sa réouverture » précise un communiqué. Leur permettant de rentrer de la trésorerie malgré leur fermeture depuis le 15 mars, les établissements participants reçoivent cette somme « abondée à hauteur de 50 % par les partenaires de cette action de solidarité » au bénéfice des consommateurs (le bonus étant ajouté à leur bon d’achat). Pour les soutiens financiers de cette opération, ces dons permettent de soutenir leur réseau de distribution et déjà de « reconstruire la filière des boissons de consommation hors domicile » en préparation de l’arrêt du confinement, et de la réouverture progressive des lieux de convivialité.

A date, le soutien financier de 50 % de bonus serait plafonné aux 10 000 premières commandes. Sachant que chaque enseigne ne peut recevoir plus de 2 000 € et que ces montants plafonnés pourront augmenter avec l’arrivée de nouveaux partenaires. Soutenue par l’Association des Brasseurs de France (ABF), la Fédération Nationale des Boissons (FNB), les Boissons Rafraîchissantes de France (BRF), l’Union Nationale des Interprofessions des Jus de Fruits (Unijus), la Maison des Eaux Minérales Naturelles (MEMN) ou la Fédération Française des Spiritueux (FFS), cette initiative réunit également des opérateurs privés qui sont concurrents en temps normal : industriels, fournisseurs, distributeurs... Parmi les premiers soutiens de la filière viticole, on trouve les vins du Languedoc de Gérard Bertrand, le conseil interprofessionnel des vins d’Alsace et le groupe bordelais Castel Frères.

Opération d’envergure

« Pour nous il semblait normal de s’associer à un collectif plutôt que de créer une opération individuelle. L’objectif étant d’avoir une opération d’envergure et efficace pour soutenir les cafés-hôtels-restaurants pendant cette période quelle que soit notre relation commerciale avec eux » confie Claire Laurent, responsable marketing de Castel Frères (filiale du groupe Castel), qui précise que « notre contribution au titre de partenaire permet de couvrir les coûts liés à la création de la plateforme jaimemonbistrot.fr et surtout à abonder à l’effort pour la restauration. »

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2023 - Tout droit réservé