LE FIL

Vignoble provençal

Alerte aux premières pluies contaminatrices au mildiou

Lundi 13 avril 2020 par Alexandre Abellan

« Des pluies significatives et successives seraient annoncées » alertent les techniciens de la Chambre d’Agriculture du Var, qui précisent que « cette situation particulièrement favorable à la maladie pourrait déclencher des cycles mildiou raccourcis (cycles de 10/15 jours au lieu de 20 jours), puis les premiers foyers primaires, sur les parcelles avec des organes verts.  Les pluies successives, si elles ont lieu, pourraient aussi rapidement provoquer des repiquages. »
« Des pluies significatives et successives seraient annoncées » alertent les techniciens de la Chambre d’Agriculture du Var, qui précisent que « cette situation particulièrement favorable à la maladie pourrait déclencher des cycles mildiou raccourcis (cycles de 10/15 jours au lieu de 20 jours), puis les premiers foyers primaires, sur les parcelles avec des organes verts. Les pluies successives, si elles ont lieu, pourraient aussi rapidement provoquer des repiquages. » - crédit photo : Paysage d'Auvers sous la pluie de Vincent Van Gogh (Musée du Pays de Galles, 1890)
Que les fortes pluies attendues ce début de semaine aient lieu ou non, le risque de premières contaminations augmente et appelle à la vigilance pour la protection des vignes dans le Var.

Suivant comme le lait sur le feu les prévisions météo, les vignerons provençaux ne craignent plus, dans l’immédiat du moins, les gelées décimant les jeunes pousses de vignes*, mais les précipitations lançant le mildiou dans leurs parcelles. Attendues ce mardi 14 et, surtout, ce mercredi 15 avril, « les premières pluies contaminatrices arrivent » alerte le flash information de la chambre d'Agriculture du Var, qui précise ce 10 avril que « la météo est très changeante actuellement » et conseille de « consulter régulièrement les prévisions pour actualiser les données et vous adapter ».

Si les prévisions des sites spécialisées changent en effet d’un jour à l’autre, évoquant dernièrement des pluies ce lundi 13 avril et en fin de semaine, le fait est que « les premières pluies contaminatrices pourraient avoir lieu très prochainement » préviennent les experts de la chambre d’Agriculture varoise, car « si ces conditions se confirment, et avec la douceur des températures actuelles, cette situation particulièrement favorable à la maladie pourrait déclencher des cycles mildiou courts, puis les premiers foyers primaires, sur les parcelles avec des organes verts ».

"Premières pluies significatives"

Préconisant la vigilance, les services de la CA 83 ne préconisent de premiers traitements phytos que pour le « cas particulier des parcelles sensibles et difficiles d'accès [pour] être couvert avant les premières pluies significatives si les prévisions météo se confirme (épisodes pluvieux significatifs et à répétition) ». Le conseil général est de ne pas traiter trop tôt, le risque de contamination restant faible, sauf en cas de fortes pluies prévues sur des parcelles au développement végétatif avancé et ayant un historique de sensibilité au mildiou.

Les techniciens varois rappellent que « pour que les œufs provoquent les premières contaminations, il faut réunir ces trois conditions : présence de végétation suffisante (dès stade pointe verte, semis de pépins compris), présence de flaques d’eau (des rosées ne suffisent pas) et températures moyennes supérieures à 10°C ». Les foyers primaires sont ensuite visibles, avec les premiers symptômes de taches d’huile sur feuilles, 10 à 20 jours après les pluies.

Ailleurs en France

Dans le reste du vignoble français, on relève un début de maturité des œufs d’hiver à Cognac, mais globalement le risque est jugé nul à très faible sur l’ensemble de l’Aquitaine. En Languedoc-Roussillon, le potentiel épidémiologique est estimé faible à très faible par le dernier Bulletin de Santé du Végétal,régional, qui prévoit une diminution du risque à court-terme, mais appelle cependant à la vigilance sur les parcelles inondées cet hiver.

 

* : Le gel de printemps a notamment fait des dégâts les nuits des 24, 25 et 26 mars derniers.


 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé