LE FIL

Citizen quarantaine

Vendredi 10 avril 2020 par Alexandre Abellan

Ce mercredi 8 avril, le site Vitisphere atteint un nouveau record d’audience. La conséquence de l’attrait des lecteurs pour les premiers éléments publiés la veille sur le site concernant la réflexion française sur une distillation de crise et sa demande le jour même par un député européen ? Le résultat de l’interview d’un expert de la MSA expliquant les enjeux du port de masque non-sanitaire pour lutter contre l’épidémie de coronavirus ? Le signe de l’intérêt pour l’article technique sur l’outil combiné conçu par deux vignerons du Minervois pour remédier à la prolifération des escargots ce millésime ? Un nouvel effet du confinement qui booste les connexions internet ? Oui, mais seulement en partie. Ce sont surtout les premières statistiques commerciales de Nielsen, chiffrant les tendances de consommation de vins avant et après le confinement dans la grande distribution, qui ont attiré l’attention des lecteurs. En cette période au combien incertaine, et encore plus surréaliste, tous les opérateurs sont avides de chiffres permettant de quantifier réellement et analyser posément une situation inédite, déjà historique.

Alors que nous vivons tous un temps de crises de la quarantaine (du covid-19, du système hospitalier, de l’économie mondiale, de la confiance individuelle… mais pas de nerfs heureusement), la rédaction de Vitisphere, fortement soutenue par ses collègues de la Vigne et appuyée par son réseau de pigistes, reste mobilisée, malgré toutes les difficultés hélas imaginables en cette période, pour vous apporter les informations les plus utiles pour ajuster et pérenniser votre activité aujourd’hui, mais aussi et demain. Chacun maillon de la filière vin, il nous faut nous adapter pour alimenter l’élan nécessairement innovant qui permettra non seulement de passer au mieux ce cap, mais de préparer encore mieux la suite.

Comme le rappelle le Littré dans sa définition de la crise, le terme vient du grec ϰρίνειν : séparer, juger. La crise est un moment qui sépare le temps : il y a un avant et un après. Misons que comprendre aujourd’hui permettra de préparer demain, même si en la matière il faut rester humble. Comme le rappelle Stefan Zweig dans Le Monde d'hier : « cela reste une loi inéluctable de l'histoire : elle défend précisément aux contemporains de reconnaître dès leurs premiers commencements les grands mouvements qui déterminent leur époque ».

Toutes les équipes de Vitisphere vous souhaite de bonnes lectures en cette fin de semaine pascale.

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé