LE FIL

Confinement oblige

Les contrôles physiques en bio suspendus, pas annulés

Jeudi 09 avril 2020 par Christelle Stef

Les contrôles sur site en bio par les organismes certificateurs sont suspendus le temps du confinement
Les contrôles sur site en bio par les organismes certificateurs sont suspendus le temps du confinement - crédit photo : Christelle Stef
Durant la période de confinement l’INAO a « autorisé » les organismes certificateurs à suspendre les contrôles en bio sur site. Il s’agit d’un report pas d’une suppression.

« On ne veut pas mettre sur les routes des contrôleurs pour effectuer des contrôles qui n’ont pas de caractère urgent », indique Olivier Nasles, le Président du Comité National Agriculture Biologique à l’Institut National de l'Origine et de la Qualité (INAO). C’est la raison pour laquelle durant le confinement, l’INAO a « autorisé » les organismes certificateurs à suspendre les contrôles physiques. En bio, un contrôle sur site est obligatoire chaque année. Un autre « surprise » a lieu une fois tous les trois ans. Durant le confinement ces contrôles sur sites sont suspendus. « Il s’agit d’un report, pas d’une suppression », insiste Olivier Nasles.

Les contrôles se feront après le confinement

Concrètement, les certificats en cours de validité arrivant à échéance, (ou arrivés à échéance depuis la crise), peuvent être prolongés à l'identique jusqu'au 31 mars 2021 sans contrôle sur place. Le contrôle sur site sera effectué par la suite lorsque le confinement sera levé. Si ce contrôle met en évidence une non-conformité, le renouvellement sera remis en cause. L’INAO précise également que « des extensions de certificats en cours sont envisageables sans contrôle sur place, mais sur la base de contrôles documentaires à distance. Cependant toutes les extensions de certificats ne seront pas possibles. Les services de l'INAO travaillent en lien avec les OC à la détermination des cas possibles et aux modalités de contrôles documentaires à distance à mettre en place ».

Quid des opérateurs qui viennent de se lancer dans la certification ? En viticulture, la question ne se pose pas encore car les producteurs attendent généralement juillet-août pour s’engager dans la conversion.

Pas de problème si le confinement dure six semaines

Pour l’INAO, si le confinement dure six à sept semaines, la suspension des contrôles ne pénalisera pas le système. Les OC pourront absorber le report des contrôles. En revanche, si le confinement dure plus longtemps, ce sera une autre histoire. Et tous les contrôles ne pourront pas être réalisés.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
VOS RÉACTIONS
craoux Le 10 avril 2020 à 14:32:22
D'accord avec Hervé Lalau ... pour un tel contrôle, les distances et autres précautions "barrières" pouvaient être appliquées et respectées .... Ce qui reste très étonnant est que personne ne s'insurge contre le maintien de l'activité marchande de la GD ! ... Est-ce que Leclerc, Auchan, Carrefour et les autres s'émeuvent sincèrement du sort de leurs employé(e)s ... foutaise ! ... qui pourra croire qu'un pseudo masque et une pseudo lotion sont la réponse définitive et imparable au risque encouru ? ... Non, la santé des hôtesses de caisse n'intéresse décidément personne ! ... mais il ne faut pas stopper la MACHINE !
Hervé Lalau Le 10 avril 2020 à 12:38:46
Organiser des visites avec distance sociale ne semble pourtant pas difficile dans des caves ou dans des vignes. Et "mettre sur la route" des agents n'est pas plus dangereux que de faire rouler des livreurs de Fedex ou d'UPS. On aurait pu aussi décider de ne pas octroyer de certification en 2020, c'eût été plus honnête vis à vis du consommateur auquel on promet une garantie qu'on ne peut vérifier.
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé