LE FIL

Arnaque en Beaujolais

19 000 € de commande de vin impayée

Vendredi 21 février 2020 par Juliette Cassagnes

Les gendarmes de Beaujeu alertent les vignerons du risque d'escroquerie et les appellent à la plus grande méfiance
Les gendarmes de Beaujeu alertent les vignerons du risque d'escroquerie et les appellent à la plus grande méfiance - crédit photo : Pixabay
Un vigneron de Fleurie a été récemment victime d'une escroquerie. Le préjudice correspond à une commande de 4 200 bouteilles de vin non payées.

Un homme a contacté le vigneron de Fleurie par email, en se faisant passer pour l'acheteur d'une véritable entreprise du secteur. Mis en confiance, ce dernier a accepté la vente avec règlement prévu à 60 jours, sans versement d'acompte. Un transporteur étranger est venu retirer la marchandise. Le vin a disparu de la circulation et la facture n'a jamais été payée.

Lorsqu'il s'est rendu-compte de l'arnaque, le vigneron est allé déposer plainte, ce mardi 18 février 2020, à la gendarmerie de Beaujeu (69). Cette dernière a alors alerté le quotidien le Progrès afin que l'information soit diffusée largement et que d'autres vignerons ne subissent pas le même sort.

"Le même mode opératoire à Châteauneuf du Pape"

« Ils peuvent emprunter le nom de n'importe quelle société connue et de personnes, un numéro de siret et vous envoient un document grossier l'attestant, comme un extrait de Kbis », prévient l'un des gendarmes chargé de l'enquête, qui appelle les vignerons à la plus grande méfiance. Celui-ci préconise un rendez-vous "physique" avant toute livraison.

Une affaire très similaire a d'ailleurs eu lieu il y a quelques mois, mais dans le vignoble de Châteauneuf-du-Pape. Le même mode opératoire a été utilisé, mais avec d'autres faux noms empruntés. Le syndicat des Côtes-du-Rhône a alerté ses professionnels fin octobre 2019. Il pourrait s'agir des mêmes personnes, mais l'enquête du Beaujolais venant de démarrer, il est trop tôt pour l'affirmer.

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé