LE FIL

Moment de consommation

Un vin de Bordeaux taillé pour l'apéro

Mercredi 19 février 2020 par Michèle Trévoux

Les Apéros Soudains sont deux Bordeaux pensés pour un moment de consommation de vin décomplexé.
Les Apéros Soudains sont deux Bordeaux pensés pour un moment de consommation de vin décomplexé. - crédit photo : Michèle Trévoux
Propriétaire et négociant bordelais, Pierre Jean Larraqué lance deux nouvelles gammes en AOC Bordeaux, en rupture avec les codes classiques de l’appellation.

Avec sa nouvelle marque Les Apéro Soudains, Pierre Jean Larraqué veut positionner le Bordeaux sur la consommation apéritive. En rupture avec les codes classiques de l’appellation, cette nouvelle gamme lancée à Vinexpo Paris, vise à recruter des nouveaux consommateurs, adeptes des apéros dinatoires. Le packaging très innovant se rapproche plus du monde de la bière que des habillages traditionnels bordelais : bouteille en verre blanc, bouchée liège avec un muselé comme sur les bières artisanales conditionnées en 75 cl, capsules de surbouchage transparentes…. Le débouchage de la bouteille peut s’effectuer à la main sans tire-bouchon. La gamme se décline en blanc avec un assemblage de sauvignon-sémillon et en rosé, à base de merlot-cabernet franc.

Tout comme le packaging, les vins sortent résolument des codes girondins, avec 4 g/l de sucre résiduel pour amener de la rondeur et un léger perlant grâce à la conservation de CO2 issu de la fermentation alcoolique à hauteur de 1500 mg/l, limite maximum autorisée en AOC Bordeaux. Cette nouvelle gamme sera essentiellement commercialisée en GMS au prix de 6,99 € la bouteille. Elle a déjà été référencée par Carrefour pour la foire aux vins de printemps. Objectif de vente cette première année : 60 000 cols.

Rosé de château

Dans un autre registre, Pierre Jean Larraqué lance Querrala (anagramme de Larraqué) un rosé de château, en AOC Bordeaux, positionné sur le segment haut de gamme. « Nous visons l’achat d’impulsion pour un produit au packaging très travaillé, avec la bouteille Paris Diamant en sérigraphie, présentée comme un flacon-écrin. Un pictogramme de diamant à l’encre thermosensible indique si le vin est à la bonne température », explique Marjorie Dabrin, directrice marketing chez Larraqué vins international. Ce rosé est un assemblage de merlot et cabernet franc, issus des vignes du château le Virou, une des propriétés de Pierre Jean Larraqué, désormais certifiée HVE3. Objectif : 20 000 cols vendus dans l’année. Prix de vente : 9,95 € la bouteille.

Deux initiatives pour recruter de nouveaux consommateurs et relancer la consommation de Bordeaux, aujourd’hui bien malmenée.

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé