LE FIL

Stratégie interprofessionnelle

Toulouse, Capitole des vins du Sud-Ouest

Mercredi 12 février 2020 par Alexandre Abellan

Pour être forts à domicile, les vins du Sud-Ouest ciblent la ville rose.
Pour être forts à domicile, les vins du Sud-Ouest ciblent la ville rose. - crédit photo : Alexandre Abellan (Vitisphere)
Impliquée dans la promotion export et nationale de la catégorie Sud-Ouest, l’interprofession va travailler à mieux implanter cette identité dans sa capitale régionale.

« Il semble que notre expertise internationale et nationale soit reconnue au niveau local. On nous demande de faire à Toulouse ce que l’on a fait ailleurs » glisse, pince-sans-rire, Paul Fabre, le directeur de l’Interprofession des Vins du Sud-Ouest (IVSO), sur le salon Wine Paris (10-12 février à la porte de Versailles). Après avoir porté l’identité des vins du Sud-Ouest à l’export (avec la réussite du titre de région de l’année 2018 par le Wine Enthusiast) et avoir développé des animations nationales (annuellement 600 journées en grande distribution et 300 en cavistes), les équipes de l’interprofession vont travailler sur son ancrage local, à Toulouse (où se trouve le siège de l’IVSO).

Pour renforcer la présence dans la restauration des vins régionaux et leur attractivité auprès des habitants, un plan d’action est en cours de réflexion. « Après l’éparpillement des forces, la volonté est de reprendre collectivement des positions à Toulouse. Ce qui va demander des réflexions poussées » explique Paul Fabre.

"Sensibilisation des consommateurs"

« 2020 va être une année d’échanges pour proposer une approche conceptuelle de sensibilisation des consommateurs » complète Christophe Logeais, le responsable marketing de l’IVSO. Qui souligne que la diversité culturelle de la ville rose est un défi : « il faut conquérir une population qui n’a pas forcément l’ADN Sud-Ouest, Toulouse étant très cosmopolite ».

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé