LE FIL

Pavillon de promotion

Union de salon pour les interprofessions des vins du Languedoc-Roussillon

Mardi 11 février 2020 par Alexandre Abellan

Avec les salons Vinexpo/Wine Paris, « pour une fois, le vignoble français est rassemblé, et le Languedoc Roussillon aussi » se réjouit Jacques Gravegeal (à gauche), aux côtés de Miren de Lorgeril et de Stéphane Zanella.
Avec les salons Vinexpo/Wine Paris, « pour une fois, le vignoble français est rassemblé, et le Languedoc Roussillon aussi » se réjouit Jacques Gravegeal (à gauche), aux côtés de Miren de Lorgeril et de Stéphane Zanella. - crédit photo : Alexandre Abellan (Vitisphere)
Sous la bannière « South of France Wines », les vins AOC du Languedoc, les IGP du pays d’Oc et les vins du Roussillon se réunissent pour proposer une identité plus lisible à l'attention des acheteurs internationaux.

Avec 2 000 mètres carrés et 271 exposants, l’espace « South of France Wines » se veut le plus grand stand de tout le salon Wine Paris 2020. Ce qui n’est que justice pour la première région viticole française, la première zone de production de vin bio, la première destination œnotouristique… liste Miren de Lorgeril, la présidente du Conseil Interprofessionnel des Vins AOC et IGP du Languedoc (CIVL). Ce 10 février, la négociante languedocienne se réjouit surtout d’une première : la réunion des trois interprofessions du Languedoc-Roussillon sous une seule identité pour le CIVL, l'Interprofession des vins Pays d'Oc IGP (InterOc) et le Conseil Interprofessionnel des Vins du Roussillon (CIVR).

« Pour une fois, nous sommes tous réunis sur un grand stand et un grand salon. Nous sommes dans la position d’une région cohérente et lisible pour les visiteurs » note Miren de Lorgeril, ajoutant que « la page de l’éclatement est révolue, à la plus grande satisfaction de nos vignerons ». Entre AOP et IGP, « nous sommes tous mixtes et complémentaires » complète Jacques Gravegeal, le président d’InterOc, estimant que « cette région est en train de finir sa révolution qualitative. Aujourd’hui, nous avons la prétention de relever le défi de la notoriété. Il nous reste à être reconnu. »

Rebelotte pour ProWein

Lors du prochain salon ProWein, à Düsseldorf, les vins du CIVL, du CIVL et d’InterOc seront à nouveau sous la même bannière, qui est appelée à se généraliser. Du point sur les salons où seront présentes les trois interprofessions. Ce qui ne sera pas le cas du premier salon Vinomed à Montpellier : « Vinomed surfe sur la disparition de Vinisud. On ne cautionne pas cette confusion » tranche Stéphane Zanella, le trésorier du CIVR. Reconnaissant la nécessité d’un évènement de promotion local, Miren de Lorgeril confirme sa volonté de créer un nouveau type de rendez-vous. En cours, les réflexion sur le projet reporté de Rencontres Vigneronnes doit aboutir en 2021.

« On ne veut pas faire le Vinisud du pauvre » lance Jacques Gravegeal. « Il y a un vrai intérêt des acheteurs à venir dans nos territoires. Il faut rendre nos régions accessibles, nous avons plusieurs projets sur le feu » précise Miren de Lorgeril. Désormais réunis sous une identité, les vins du Languedoc-Roussillon croient en leur bonne étoile. « On est le vignoble du XXIème siècle, on coche toutes les cases : développement durable, œnotourisme, diversité… » conclut Stéphane Zanella.

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé