LE FIL

Coup d’envoi de la saison des foires aux vins

Delhaize dévoile les grandes tendances sur le marché belge

Mardi 11 février 2020 par Sharon Nagel

Les alliances mets et vins représentent également un axe fort chez Delhaize qui met en exergue la rencontre heureuse entre le vin et le chocolat cette année dans un coffret de dégustation dédié
Les alliances mets et vins représentent également un axe fort chez Delhaize qui met en exergue la rencontre heureuse entre le vin et le chocolat cette année dans un coffret de dégustation dédié - crédit photo : Delhaize
Le distributeur belge Delhaize lance cette semaine sa foire aux vins, l’occasion de faire le point sur les grandes tendances du marché. Différences régionales de plus en plus marquées, premiumisation mais aussi un attrait pour le sans alcool sont autant de points forts signalés par l’enseigne.

L’optimisme est de mise chez Delhaize en ce début 2020. Le distributeur annonce avoir connu une année 2019 « impressionnante en termes de volumes » avec une catégorie vins tranquilles, effervescents et sans alcool « qui continue à évoluer ». Fort de ses 800 magasins, Delhaize a commercialisé l’an dernier plus de 2,3 millions de bouteilles de Champagne, auxquelles s’ajoutent plus de 1,3 million de bouteilles de Prosecco. Le rosé, aussi, a fort bien tiré son épingle du jeu avec plus de 7 millions de litres achetés chez le distributeur en 2019. Evolution sociétale oblige, les versions sans alcool gagnent beaucoup de terrain, avec plus de 700 000 bouteilles commercialisées l’an dernier. Enfin, la Belgique a toujours connu des différences régionales marquées en termes de consommation de vin, mais selon Delhaize, celles-ci deviendraient de plus en plus prononcées. « Les vins rouges et rosés sont principalement consommés dans le Sud de la Belgique pendant que les blancs le sont plus dans le Nord. On constate par exemple que 64% de tous les vins de Bordeaux sont plébiscités dans le Sud et à Bruxelles. Le Nord est quant à lui très friand des vins du Nouveau monde avec une consommation de 71%. Les bulles choisissent également leur camp : les Crémants rencontrent plus de succès dans le Sud et le Cava réserve ses belles bulles pour le Nord. Pour le Prosecco et le Champagne, les Belges se retrouvent et les consomment de la même façon ». Des évolutions qui incitent Delhaize à adapter son offre pour suivre l’amplification de ce phénomène.

Première enseigne belge à lancer des poches

En dehors de la premiumisation, « un élément qui perdure dans le temps », Delhaize répond par ailleurs à une demande croissante en faveur de produits respectueux de l’environnement. Tout en élargissant sa gamme de vins bios, dont une partie sous la marque « Best of Our Planet », il introduit progressivement des packagings plus écologiques. Parmi ces derniers figure la poche qui permet de réduire les émissions de CO2 pendant le transport. Première enseigne à proposer ce format en Belgique, sa gamme de vins en poche de 1,5 litre se décline en 5 vins commercialisés en rouge, blanc et rosé dans une tranche de prix allant de 5,99 € à 7,99 € sous la marque Bivouac. Rappelons que Delhaize se classe parmi les plus gros embouteilleurs de vins en Belgique avec quelque 20 millions de litres conditionnés dans son chai à Osseghem. Enfin, même si l’expérience en magasin reste importante aux yeux des consommateurs belges – d’où la présence de conseilleurs spécialisés sur le lieu de vente – Delhaize continue de développer son offre en ligne. Pour cette année, le distributeur mise, à la fois en magasin et sur internet, sur six pays dont il estime le potentiel de développement important. Il s’agit de la Grèce, l’Allemagne, les Etats-Unis, l’Afrique du Sud, l’Italie et l’Argentine, pays pour lesquels il prévoit d’apporter « une attention particulière » en 2020.

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé