Accueil / Politique / Les Vignerons Indépendants montent au créneau

Gironde
Les Vignerons Indépendants montent au créneau

Lors de sa dernière assemblée générale, le syndicat des caves particulières de Gironde a mis l'accent sur les sujets d'inquiétudes, tout en réaffirmant la force de la marque « vigneron indépendant".
Par Colette Goinere Le 10 février 2020
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Les Vignerons Indépendants montent au créneau
De gauche à droite : Jean Marie Fabre, président national, Daniel Mouty, président régional et Cédric Coubris, président de la Fédération de Gironde - crédit photo : Colette Goinère
l

« J’ai une bonne nouvelle : tous les signaux sont dans le rouge. Alors pourquoi c’est une bonne nouvelle ? Parce qu’il parait qu’il faut être dans le fond du trou pour se relever. Je pense que l’on y est ! " D’emblée Cédric Coubris, le président de la Fédération des vignerons Indépendants de Gironde, a donné le ton, lors de l’assemblée générale, qui s’est tenue le 7 février dernier à Artigues près Bordeaux. Les sujets d’inquiétude sont là. A commencer par la taxe américaine à hauteur de 25%. « Au niveau national, rien que sur 2019, nous avons perdu 20 millions d’euros chez les vignerons indépendants. En 2020, une perte de 100 millions d’euros, après le résultat de l’enquête de l’observatoire des Vignerons Indépendants de France. Pour ceux de le Gironde, cela représentera 10% de cette somme ».  Et de réclamer urgemment la mise en place d’un fonds de compensation afin d’éviter les difficultés pour les entreprises qui exportent, mais aussi un fonds d’indemnisation européen de crise permettant de soutenir les secteurs économiques pris en otage.

Demande de compensations face aux ZNT

Autre sujet d’irritation : l’arrêté du 27 décembre dernier concernant les ZNT. « Est-ce qu’à un moment le législateur a pu penser qu’en quatre jours nous allions arracher les vignes trop près des riverains, sans se poser la moindre question et sans aucune compensation ? ». Et d’estimer que cet arrêté qui s’appuie sur une charte non écrite, non signée à ce jour en Gironde, mais avec une application au premier janvier, est « un non-sens " et « un manque de professionnalisme certain ». Cédric Coubris pointe du doigt les questions à ce jour sans réponses :  Quid de la perte de rentabilité en cas d’arrachage, du chiffre d’affaires, de la valeur du foncier, quelle compensation peut être mise en place ? Comment peut-on être sanctionné sur des parcelles antérieures à certaines constructions ? Du coup, le président a appelé les vignerons indépendants à s’engager en s’inscrivant dans les conseils municipaux : « Nous devons être les porte-paroles de notre filière et de l’agriculture, nous devons éviter que des mesures, des arrêtés, des décrets soient pris en méconnaissance du métier ». 

Garder le feu sacré

De son coté, Daniel Mouty, président régional des vignerons indépendants, a martelé qu’il fallait « garder le feu sacré », rappelant au passage sa croyance dans ce « circuit court, moderne, vecteur de développement ».  

Jean-Marie Fabre, président national des vignerons indépendants, (56% de la production française), pour la première fois, avait fait le déplacement. Pour galvaniser le moral des troupes, il a d’abord rappelé quelques chiffres : 37% des français savent ce qu’est le logo des vignerons indépendants.  De même pour 92% de français, les vins de vignerons indépendants sont synonymes de vins d’artisans et de vins de terroirs à 93%. Ensuite, les combats engagés : concernant les ZNT, il propose que les coûts incombent aux promoteurs des futures surfaces urbanisées. « Il faut profiter de cette évolution réglementaire pour transférer les charges de ces zones de transition aux aménageurs » a-t-il indiqué.

Montée au créneau aussi pour le réemploi des bouteilles verre dans le projet de loi sur l’économie circulaire, « Nous avons fait baisser les consignes de tri pour le réemploi des bouteilles de 35 à 5% « a-t-il souligné. Les voilà requinquer.

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé