LE FIL

Sous pression des Fraudes

Le concours du Touraine Primeur vers la professionnalisation

Mercredi 11 décembre 2019 par Alexandre Abellan

Le vin nouveau représente moins de 1 % des volumes produits sous les appellations de Touraine.
Le vin nouveau représente moins de 1 % des volumes produits sous les appellations de Touraine. - crédit photo : Cave de la Dive Bouteille (lauréats 2019)
Après un coup de semonce administratif visant la deuxième édition de la compétition des vins nouveaux ligériens, des producteurs prévoient de se réunir pour structurer la dégustation médaillante.

« S’ils voulaient la peau du concours des Touraine primeurs, caramba !, c’est raté » s’amuse Guillaume Lapaque, le gérant des caves troglodytes de la Dive Bouteille (Bourgueil). Fin connaisseur de la réglementation viticole, l’ancien directeur de syndicat AOC a répondu en toute sérénité à la convocation, ce 4 décembre, de la Direction Générale des Fraudes d’Indre et Loire au sujet de la deuxième édition de son concours informel de dégustation du vin nouveau. Se basant sur l’arrêté du 22 février 2013 « fixant les conditions d'inscription des concours vinicoles français sur la liste des concours vinicoles français dont les médailles peuvent figurer dans l'étiquetage des vins produits en France » l’administration estime que si les médailles du concours du Touraine primeurs ne figurent pas sur les bouteilles des vainqueurs, la communication de leurs résultats sur leurs réseaux sociaux constitue un prolongement de leurs étiquettes.

Réfutant cette lecture de la loi, Guillaume Lapaque ne sera pas poursuivi par les Fraudes cette année, mais s’est vu fermement conseillé de ne pas recommencer l’exercice. « Je n’ai rien fait pouvant porter atteinte à la réglementation, ce concours est officieux, sans apposer de macaron » maintient-il, critiquant la disproportion de cette pression quand des médailles peu sérieuses pullulent dans les linéaires.

Professionnalisation du concours

Au lieu de marquer la fin de ce concours local, ce coup de pression des Fraudes va en marquer la professionnalisation. Pour préserver ce vecteur de reconnaissance, des vignerons commercialisant des vins nouveaux se sont réunis ce 9 décembre pour lancer les bases d’une association de producteurs de Touraine primeur. Devant être proposé à tous les opérateurs dans les prochaines semaines, l’association devrait se lancer dans la foulée pour soutenir la mise en forme administrative du concours des Touraine primeurs.

Si l’Organisme de Défense et de Gestion de l’appellation Touraine se désengage de la mention primeur depuis 2018 (misant sur le sauvignon blanc pour soutenir ses exportations), ce concours en a pris le relai chaque mardi précédant le troisième jeudi de novembre. Se tenant à la Vinothèque de Tours, l’édition 2019 a marqué les 40 ans de la mention Touraine primeur.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé