LE FIL

Val de Loire

Un projet oenotouristique ambitieux à Chinon

Vendredi 29 novembre 2019 par Ingrid Proust

Hervé Novelli, président du Conseil supérieur de l'oenotourisme, soutient de poids au projet oenotouristique lancé à Chinon.
Hervé Novelli, président du Conseil supérieur de l'oenotourisme, soutient de poids au projet oenotouristique lancé à Chinon. - crédit photo : Ingrid Proust
Un projet oenotouristique d'envergure se prépare avec un soutien de poids : celui d’Hervé Novelli, élu dans le Chinonais et président du Conseil supérieur de l’Oenotourisme.

« A l’heure où des projets sont lancés dans plusieurs régions en France, il est indispensable de doter le Val de Loire d’une porte d’entrée oenotouristique, avec ce pôle à dimension pédagogique sur le vignoble, les vins et les appellations  basé à Chinon ». Pour Hervé Novelli, président du Conseil supérieur de l’oenotourisme, et du syndicat mixte du Pays du Chinonais, le projet structurant de l’oenotourisme régional s’incarnera à Chinon dans un site « dédié à la connaissance, à la dégustation, au goût, et destiné aux touristes, aux scolaires, aux professionnels de l’hôtellerie-restauration etc. », a-t-il déclaré lors des Assises de l’oenotourisme en val de Loire le 25 novembre à Tours.

Un budget de 10 millions d'euros

Le projet est porté par l’ODG des vins de Chinon et soutenu par plusieurs collectivités locales. Le futur pôle serait situé sur le site des Millarges à Chinon, où se situent déjà le centre de formation et l’exploitation viticole du lycée agricole de Fondettes.  « L’idée est de faire de ce pôle une destination à part entière. Une étude de faisabilité a été lancée pour déterminer l’étendue des possibles. L’estimation du montant de l’investissement financier viendra ensuite. Ce projet mobilisera au moins 10 M€, avec des financements privés, notamment pour les activités d’hébergement et de restauration, et des fonds publics, notamment européens, pour le volet initiations et formations », explique Jean-Martin Dutour. Le vice-président de l’ODG de Chinon, et président d’InterLoire, pilote le dossier depuis le début et évoque « le modèle inspirant » de l’université du vin de Suze-la-Rousse (Drôme).

A quelques dizaines de kilomètres de Chinon, un autre projet va aussi être lancé, au château de Parnay près de Saumur. Au programme : un parc d’activités ludiques sur la vigne et le vin, un hôtel spa, une œnothèque et un restaurant gastronomique. Une offre qui selon Jean-Martin Dutour pourrait être complémentaire du futur site pédagogique du Chinonais.

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé