LE FIL

Biocontrôle

Les alternatives naturelles ont le vent en poupe

Mercredi 27 novembre 2019 par Céline Bourgeois

Des solutions de biocontrôles sont à découvrir sur le salon Sitevi 2019.
Des solutions de biocontrôles sont à découvrir sur le salon Sitevi 2019. - crédit photo : DR
Face aux attentes sociétales et politiques de réduction de l’usage des produits phytosanitaires, le biocontrôle apparaît comme une alternative non négligeable. Parmi les solutions proposées, les substances naturelles figurent en tête de liste. Présentation de quatre d’entre elles.

Les substances naturelles, qu’est-ce ? Ce sont le plus souvent des composés d’origines végétales, animales ou minérales qui sont présents naturellement dans les plantes. Ils sont utilisés sous forme de produits phytopharmaceutiques et nécessitent une certification AMM (autorisation de mise sur le marché). Ils peuvent être utilisés en tant que désherbant, insecticide voire pour lutter contre les maladies fongiques, bactériennes et virales des cultures.

 

Les huiles paraffiniques Lovell et Catane

Parmi ces solutions naturelles, l’entreprise Koppert a mis au point deux huiles paraffiniques insecticides. « La première baptisée Lovell est dédiée aux usages acaricides et insecticides sur fruits à pépin et à noyaux. Elle peut être utilisée sur les ravageurs hivernants mais aussi en végétation avec pour cible les acariens, les psylles les pucerons ou encore les cochenilles » explique Damien Faci, responsable de l’unité agri chez Koppert. Le produit agit par contact, en créant un film qui provoque l’asphyxie des ravageurs ciblés. « Lorsque Lovell est appliqué dans le respect des doses et conditions préconisées, son efficacité est estimés entre 75 et 85 % » souligne le responsable.

Destiné dans un premier temps à l’arboriculture, sa déclinaison pour la vigne devrait être disponible dès 2021. « Le produit s’appellera "Lumière". Il sera homologué dans un premier temps sur la cicadelle verte en traitement d’été, après floraison » précise-t-il.

La deuxième huile de paraffine, baptisée Catane, est quant à elle déjà homologuée pour la vigne. « C’est un produit orienté sur la prophylaxie et le nettoyage des cultures en début de saison. Il est en effet exclusivement dédié au traitement des acariens et pucerons juste avant la floraison » explique le responsable de Koppert.

 

Le biofongicide Noli

L’entreprise Koppert travaille également à l’élaboration d’un nouveau biofongicide. « Baptisé Noli, ce nouveau produit de biocontrôle est déjà labellisé AB et sera commercialisé dès 2020 auprès de la filière arboriculture. Concernant la vigne, des tests sont encore en cours notamment sur le traitement du botrytis, mais le produit devrait être homologué dès 2021 » affirme Damien Faci, responsable de l’unité agri chez Koppert.

 

La gamme alternative Invelop White Protect

Invelop White Protect est une barrière physique minérale 100% naturelle, mise au point par l’entreprise Compo Expert. « C'est un produit à base de Talc E553b, une roche de talc broyée d’une qualité exceptionnelle en provenance de la carrière de Trimouns à Luzenac, spécialement formulé pour les applications foliaires en agriculture » explique Walid Saadé, président de l’entreprise Compo Expert. Ce produit permet notamment de lutter contre le stress biotiques lié aux attaques fongiques et aux attaques de ravageurs en viticulture. « Les caractéristiques hydrophobes du talc entraînent une adhérence aux tissus végétaux ce qui limite l’humidité nécessaire au développement des champignons pathogènes et la reconnaissance nécessaire à leur croissance et à leur germination » ajoute le président.
Invelop White Protect a par ailleurs une action « Insectifuge» car il perturbe la reconnaissance par les insectes de la plante et du fruit.

 

 

Des produits simples à utiliser

La majorité des produits naturels de biocontrole s'utilisent en pulvérisation foliaire et sont donc « ulta simples à appliquer » explique Damien Faci, responsable de l’unité agri chez Koppert, pour qui « plus l’usage des produits est simple plus les vignerons pourront les intégrer de manière systématique dans leurs outils de gestion de la vigne».

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé