LE FIL

Gironde

Une pluie bénie par les viticulteurs

Mercredi 25 septembre 2019 par Colette Goinere

La pluie arrivée à Bordeaux le week-end dernier a été accueillie avec joie par le vignoble.
La pluie arrivée à Bordeaux le week-end dernier a été accueillie avec joie par le vignoble. - crédit photo : CC0 Creative Commons
Attendue comme le messie, elle est enfin revenue : le dimanche 22 septembre dernier, la pluie est tombée en trombe en Gironde. Soulagement des viticulteurs.

Philippe Abadie, directeur du service économique  de la chambre d’agriculture de la Gironde le dit tout net : « Cette pluie, ici on la demande, car la vigne  en a besoin  pour finir la maturation du raisin". Un vœu exaucé : entre 15 et 20 millimètres sont tombés sur le département, le week end du 22 septembre dernier. De qui réjouir  Francis Pallaro  à la tête du château Tour de Fillol, 14,5 ha en AOC  Castillon Côtes de Bordeaux  sur les coteaux de Sainte-Colombe : "Chez nous ce 22 septembre il est tombé 20 millimètres. Ça fait du bien. La pluie, on attendait qu’elle. Les raisins avaient tendance à flétrir. Le manque d’eau était criant » lâche-t-il. D’ailleurs, pendant l’été, face aux sols très secs, le viticulteur n’a pas hésité à "chausser"  ses vignes, histoire qu’elle gardent le peu d’humidité engrangée. Ce 25 septembre, c’est parti, il lance la vendange des merlots sur 3 hectares. 

"On va arrêter de perdre de l’eau dans les raisins"

Satisfaction aussi du côté de Derenoncourt Consultants : « Avec l’arrivée de la pluie, on va arrêter de perdre de l’eau dans les raisins. La semaine précédant  le week end du 22 septembre a été très chaude, avec un vent d’est très sec. Le flétrissement des raisins était réel. La pluie est bienvenue. S’il continue de pleuvoir, le risque de botrytis est réel, mais on sait le gérer" affirme Frédéric Massie, un des associés de Derenoncourt  Consultants.

A Galgon, Jérôme Boyé du château Passe Craby, 28 ha en AOC Bordeaux Supérieur, lui aussi,  bénie la pluie : «  La vigne a beaucoup souffert des fortes chaleurs. Cette pluie va faire baisser les degrés et regonfler les raisins. Début septembre, on craignait un temps trop beau et trop sec. On est rassuré ».

A château Passe Craby, les vendanges  vont démarrer le 30 septembre. Le millésime devrait être superbe selon Jérôme Boyé.

Cette semaine, une pluie fine entrecoupée  de rayons de soleils, est au rendez-vous.  « Ce n’est pas gênant » note Fabien Ribereau, en pleine vendange.  «  L’état sanitaire est excellent. Le millésime va l’être aussi » note ce viticulteur qui exploite 50 hectares à Cadarsac.  

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé