LE FIL

Sous les projecteurs

Vinexpo Explorer s'invite dans le Beaujolais

Lundi 30 septembre 2019 par Juliette Cassagnes

Dominique Piron préside InterBeaujolais depuis juillet 2016 ; à son arrivée, il a décidé de lancer un plan stratégique pour tenter de relancer le vignoble.
Dominique Piron préside InterBeaujolais depuis juillet 2016 ; à son arrivée, il a décidé de lancer un plan stratégique pour tenter de relancer le vignoble. - crédit photo : J Cassagnes
L'interprofession du Beaujolais accueille ce lundi 30 septembre 2019, à l'occasion du Vinexpo Explorer, des acheteurs venus du monde entier. Dominique Piron et les vignerons participants ont deux jours pour les convaincre.

Vinexpo Explorer est un nouveau concept qui depuis 2 ans consiste à amener, une fois par an, une petite centaine d'acheteurs du monde dans une région viticole « à découvrir et à potentiel ».
Après l'Autriche en septembre 2017, la Sonoma Valley en Californie en septembre 2018, c'est cette année le Beaujolais qui a été choisi : «Ce choix est la preuve que notre région représente quelque chose, qu'elle est belle et qu'elle a du potentiel !», explique fièrement Dominique Piron, président d'InterBeaujolais.

"Des rendez-vous en one-to-one "

Ce rendez-vous annuel « business grand export » se déroulera sur deux jours, ce lundi 30 et mardi 1er octobre, dans différentes parties du vignoble. 10 journalistes et 75 acheteurs, issus de 33 pays différents, ont fait le déplacement. Au programme : des dégustations, des visites du vignoble et des rendez-vous de 25 minutes en «face à face » avec des producteurs. 62 d'entre eux, dont 9 jeunes, se sont inscrits à l'opération qui consiste à leur faire déguster 5 ou 6 vins. A la clé,une dizaine de rendez-vous sont espérés pour chacun.

L'occasion d'un coup de phare sur le vignoble

L'objectif premier de l'événement reste en effet de mettre en relation producteurs et acheteurs afin de développer du « business » : « Ils ne viennent pas pour faire du tourisme mais avec des promesses d'achat ; ils ont été sélectionnés pour leur intérêt à acheter les vins de ce vignoble, précise l'élu. Mais faire des affaires n'est pas simple non plus, nous sommes dans un monde très concurrentiel », rappelle-t-il également.

Etant donné le montant investi par les entreprises – 3500€ de frais de participation – l'enjeu est donc de taille et les attentes sont fortes. Enfin, l'export reste actuellement peu développé, notamment pour les crus; ce salon représente donc pour le vignoble un relais de croissance important.

Pour le président de l'interprofession, cet événement devrait par ailleurs permettre d'amener « un coup de phare assez fort du Beaujolais sur le monde ».

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé