LE FIL

Offre des effervescents

Les Crémants veulent fumer le calumet de la paix

Lundi 09 septembre 2019 par Marion Sepeau Ivaldi

Les effervescents français pourront-ils s'asseoir ensemble autour d'une même table ?
Les effervescents français pourront-ils s'asseoir ensemble autour d'une même table ? - crédit photo : Marion Sepeau Ivaldi
La Fédération nationale des Crémants s’est dite favorable à rouvrir les discussions autour de la construction de l’offre effervescente française.

En mars 2019, le Tribunal de grande instance de Lyon rendait une ordonnance qui fait désormais jurisprudence. Toutes les IGP effervescentes annulées par le Conseil d’Etat doivent être retirées des étals. Ce verdict met un terme, aux yeux de la Fédération nationale des Crémants, à une guerre entre les Crémants et les IGP qui souhaitaient produire des effervescents. Seules 8 IGP sont parvenues à obtenir ce droit. Pour le directeur de la Fédération nationale des Crémant, Olivier Solher, « depuis l’ordonnance du Tribunal, nous sommes désormais dans une période de trêve » a-t-il indiqué lors d’une conférence de presse le 4 septembre dernier.

"Notre objectif est d’afficher un message clair sur l’ensemble des effervescents français "

Selon lui, cette accalmie est favorable pour mettre tout le monde autour de la table. « Nous aimerions relancer les débats autour de la structuration de l’offre française et trouver les moyens de l'organiser. Notre objectif est d’afficher un message clair sur l’ensemble des effervescents français » a-t-il poursuivi. Il imagine ainsi travailler avec les IGP, Saumur, Limoux et même le Champagne. « Même les IGP invalidées par le Conseil d’Etat sont invitées ! » a-t-il préciser. Ce dernier ne cache pas qu’il faudra aborder les questions épineuses qui ont conduit au désaccord entre les Crémants et les IGP, notamment la liste des cépages utilisés et la méthode d’élaboration.

Les effervescents français répondront-ils à cette invitation ? La réponse n’est pas claire. « La crise des AOP interpelle tout le monde. Il faut une offre française structurée, car pour l’instant on est hors du match. Si les Crémants veulent m’écrire, qu’ils le fassent ! » lance Jacques Gravegeal, président de l’IGP Pays d’Oc. Ce dernier glisse que l’idée d’une IGP Pays d’Oc effervescente est loin d’être oubliée. « Nous ne lâcherons pas prise ! Nous continuons à travailler et c’est possible que notre projet fasse des surprises ! » poursuit-il sans plus de précisions.

Crémant vs IGP effervescents: toutes les étapes depuis le début de l'affaire, en 2011

-Octobre 2011 : décret autorisant 36 cahiers des charges IGP effervescents

-Décembre 2011 : recours gracieux auprès des 3 ministères par la Fédération nationale des Crémants (FNPEC), qui n'aboutit pas

-Avril 2012 : 1er recours auprès du Conseil d'Etat par la FNPEC et le CIVC

-Avril 2013 : invalidation de 2 IGP  "Côteaux de Coiffy " et « Haute Marne »

-Mars 2015 : invalidation de 31 cahiers des charges => Finalement, 3 IGP autorisées : Hautes Alpes, Maures, Var

-Novembre 2015 : 8 IGP redéposent une nouvelle version, validées par l'Inao (Pays d’Oc, Méditerranée, Comté Tolosan (Sud-Ouest), Coteaux de l'Auxois et Coteaux de Tannay (Bourgogne), Côtes de la Charité (Val de Loire), Vins des Allobroges et Coteaux de l’Ain (Savoie).

-Décembre 2015, parution du décret autorisation ces 8 IGP

- Février 2016 : 2eme recours en Conseil d'Etat contre ces 8 cahiers des charges

- Décembre 2016 : le Conseil d'Etat annule 7 décrets (IGP méditerranée autorisée)

- Octobre et décembre 2017 : validation par l'Inao puis parution du décret d'autorisation de 4 cahiers des charges IGP (Allobroges, Pays d'oc, Comté tolosan, Coteaux de l'ain)

- 2018 : 3ème recours en Conseil d'Etat contre ces 4 IGP et saisie du TGI de Lyon

-Mars 2019: ordonnance du juge des référés interdisant la commercialisation des IGP Pays d'Oc mousseux

- Mai 2019 : le Conseil d'Etat rejette 2 cahiers des charges (Pays d'Oc et Allobroges) sur 4 (donc deux autorisés: Comté tolosan et Coteaux de l'Ain (soit 6 autorisés au total)

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé