LE FIL

 Je reprends ma lecture 
{{str_intro_2}}
{{str_intro_3}}
{{message_alert}}
 {{bt_suivant}} 

 Je réponds 

-50 % de rendement

Le gel pèse sur la vendange nantaise

Lundi 09 septembre 2019 par Alexandre Abellan

« Après deux années de récolte déficitaire en 2016 et 2017 et une très belle récolte en 2018, la vendange 2019 s’annonce de belle qualité avec des rendements hétérogènes, mais globalement faibles » annonce la Fédération des Vins de Nantes.
« Après deux années de récolte déficitaire en 2016 et 2017 et une très belle récolte en 2018, la vendange 2019 s’annonce de belle qualité avec des rendements hétérogènes, mais globalement faibles » annonce la Fédération des Vins de Nantes. - crédit photo : FVN (Emeline Boileau)
Le vignoble ligérien enregistre le contre-coup du gel de printemps, mais compte mobiliser les Volumes Complémentaires Individuels de 2018 pour maintenir ses commercialisations.

Arrêté ce 5 septembre par le ban des vendanges, le début de la récolte est lancé sur les 9 000 hectares du vignobles nantais et ses trois appellations (8 250 ha de Muscadet, 600 ha de Gros Plant du Pays Nantais et 150 ha en Coteaux d’Ancenis). Estimant la production 2019 à 250 000 hectolitres, la Fédération des Vins de Nantes vise une baisse de moitié des rendements moyens. Ils devraient dépasser les 25 hectolitres/hectare, quand ils avoisinent normalement les 50 hl/ha.

"2018 permettra d’amortir le choc"

Violemment touché par les gelées printanières des 3 et 4 avril derniers, le vignoble nantais présente des situations très disparates. Mais globalement, « la très belle récolte 2018 permettra d’amortir le choc et d’approvisionner le marché grâce au dispositif de réserve viticole (Volume Complémentaire Individuelle) » annonce un communiqué de la Fédération des Vins de Nantes.

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé