LE FIL

 Je reprends ma lecture 
{{str_intro_2}}
{{str_intro_3}}
{{message_alert}}
 {{bt_suivant}} 

 Je réponds 

Dynamique effervescente

Les Crémants souhaitent mettre le cap sur l’export

Jeudi 05 septembre 2019 par Marion Sepeau Ivaldi

Franck Vichet, président de la Fédération nationale des Crémants : 'les Crémants surfent sur une évolution positive'.
Franck Vichet, président de la Fédération nationale des Crémants : 'les Crémants surfent sur une évolution positive'. - crédit photo : Marion Sepeau Ivaldi
La Fédération nationale des Crémants annonce le lancement d’un dispositif de promotion des Crémants sur deux marchés cible à l’international.

En moyenne, 20 % des volumes de Crémants est exporté. Une part que la Fédération nationale des Crémant (qui regroupe 8 appellations de Crémants) verrait bien augmenter dans les prochaines années. Forte d’un contexte d’offre favorable avec l’arrivée prochaine du millésime 2018, soit 110 millions de cols produits (un record historique), la Fédération va lancer un programme de promotion des Crémants à l’export sur deux zones cibles : le marché nord-américain (USA et Canada) et la Scandinavie. 10 agences doivent remettre très prochainement leur proposition pour créer une stratégie de développement pour les huit régions productrices tout en mettant en avant la marque Crémant. La Fédération retiendra l’un des prochains pour une mise en œuvre en 2020. D’ici là, elle devra avoir constitué le budget nécessaire au projet. « L’objectif est de trouver la meilleure efficacité possible à un coût supportable. Il y aura une réparation en fonction des régions calculées par exemple à partir d’un panier moyen ou du nombre de cols » indique Franck VIchet.

Lisser la production

Partir à l’export, c’est aussi savoir garantir un sourcing stable, clé pour pérenniser des marchés. Or, si en 2018, la vendange fut généreuse ; 2019 promet d’être « normale », selon les termes du directeur de la Fédération, Olivier Solher. Elle devrait avoisiner les 90 millions de cols, soit en dessous de l’objectif de production que se sont fixés les Crémant. Un volume, néanmoins, légèrement au-dessus du volume annuel de commercialisation, soit 80 millions d’hl. Reste qu’il est nécessaire de lisser la production. La Fédération mise sur la reconstitution des stocks grâce aux volumes de 2018 mais également par l’utilisation du VCI qui est en troisième année d’expérimentation en Crémant d’Alsace et Crémant de Loire. Il existe également une réserve qualitative en Crémant de Bourgogne et Crémant de Savoie.

Valoriser la qualité

Cependant, le levier quantitatif restera encore limitant pour le développement des Crémants à moyen terme ; rendant vital de travailler en parallèle à la montée en gamme en vue de développer la valeur ajoutée. La Fédération a relancé, depuis une année environ, une réflexion sur la création d’un socle commun visant à segmenter l’offre, en créant une identification des produits d’excellence. En région, cette démarche existe déjà. L’Alsace a été la première région à lancer son label, « Emotion Brute, l’excellence du Crémant » en 2009. Le label fixe des conditions de production précises, limitant notamment les cépages autorisés (pinot blanc, pinot noir, chardonnay) ainsi que des conditions de vieillissement supérieures à 26 mois. La Bourgogne a également lancé ses labels Eminent et Grand Eminent. Et, c’est désormais au tour du Val de Loire de présenter « Prestige ». Il devrait s’apposer dès l’année prochaine sur les vins du millésime 2017. Le logo garantira un temps de vieillissement d’au moins deux ans (la durée est encore en débat) ainsi que l’engagement dans la certification HVE des exploitations productrices. Les bouteilles seront commercialisées à un prix minimum de 10 euros. Et Christian Pauleau, président des Crémants de Loire de préciser : « nous visons environ 200 000 à 500 000 cols commercialisés. Il s’agit principalement de cibler le CHR ». A noter que le Crémant de Bordeaux serait également en pleine réflexion sur cette segmentation.

 

 

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé