LE FIL

 Je reprends ma lecture 
{{str_intro_2}}
{{str_intro_3}}
{{message_alert}}
 {{bt_suivant}} 

 Je réponds 

Languedoc

Fusions en série dans les coopératives audoises

Mardi 03 septembre 2019 par Michèle Trévoux

Les Vignobles de l’Alaric, désormais regroupés sous une même entité juridique, comptent 250 adhérents et 1400 ha de vigne.
Les Vignobles de l’Alaric, désormais regroupés sous une même entité juridique, comptent 250 adhérents et 1400 ha de vigne. - crédit photo : DR
Le mouvement de fusion engagé depuis plusieurs mois dans les coopératives audoises se poursuit avec la naissance des Vignobles de l’Alaric, qui regroupe les coopératives de Capendu, Marseillette et Barbaira, et la montée en puissance des Terroirs du Vertige (Talairan), qui absorbent Montséret.

Elles étaient déjà membres d’un même groupement, l’Ucavca (Union coopérative agricole vinicole des Coteaux de l’Alaric), auquel elles livraient 100% de leur récolte. Les coopératives de Barbaira, Capendu et Les Vignerons de Marseillette ont décidé d’aller plus loin en fusionnant dans une même entité juridique, baptisée les Vignerons de l’Alaric.  «Cette fusion va permettre une gestion globale de la production. Nous allons pouvoir spécialiser les sites de vinification», indique la directrice Ana Novello. La nouvelle entité compte 250 adhérents, exploitant 1400 ha. La production annuelle tourne entre 100 000 et 120 000 hl, dont 60 000 hl d’IGP Oc, 12 000 hl d’AOP Corbières, 1000 hl d’AOP Minervois, le reste en IGP de l’Aude ou de petites zones. 85% des vins sont vendus en vrac, le reste en conditionnés (BIB et bouteilles).

Plus de service pour les adhérents

Autre regroupement effectif depuis le 1er septembre dans l’Aude : Les Terroirs du Vertige (Talairan) fusionnent avec la coopérative voisine de Montséret. Ce rapprochement permet à la coopérative de Talairan de porter son volume de production de 40 000 à 50 000 hl. Les deux caves sont situées sur des terroirs complémentaires dans les Hautes Corbières, Talairan étant sur des vignobles d’altitude bien adaptés à la syrah, alors que le vignoble de Montséret, plus bas en altitude, donne de très beaux grenaches. « Cette fusion va permettre aux adhérents de Montséret de profiter de la dynamique commerciale de Talairan. Sur la récolte 2019, nous avons déjà 38 000 hl qui sont réservés. Avec Montséret, nous récupérons un site de vinification dans l’aire de production de Corbières Boutenac. Nous pourrons ainsi élaborer de l’AOP Boutenac, alors que jusqu’ici nous n’en avions pas la possibilité car Talairan n’est pas dans l’aire de production de cette AOP. Mais l’objectif premier de cette fusion, c’est d’apporter plus de service à nos adhérents. Nous allons mutualiser les coûts de notre service d’accompagnement des viticulteurs dans les démarches HVE, bio… Notre technicienne vignoble va élargir son champ d’action à nos nouveaux adhérents. C’est une orientation déjà engagée au sein de notre coopérative : dès le mois d’octobre, nous aurons 500 ha en HVE et dans deux ans, 3000 hl seront certifiés en bio», détaille Ludovic Roux, président des Terroirs du Vertige.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé