LE FIL

 Je reprends ma lecture 
{{str_intro_2}}
{{str_intro_3}}
{{message_alert}}
 {{bt_suivant}} 

 Je réponds 

Bonnes pratiques

Comment vendanger sans accident routier

Mardi 03 septembre 2019 par Alexandre Abellan

Allant de parcelles en quais de réception, le va-et-vient des tracteurs et de leurs des bennes créé chaque millésime des ralentissements et embouteillages sur les axes routiers secondaires.
Allant de parcelles en quais de réception, le va-et-vient des tracteurs et de leurs des bennes créé chaque millésime des ralentissements et embouteillages sur les axes routiers secondaires. - crédit photo : MSA 33
Trois fois plus mortels que des accidents routiers entre voitures, les collisions impliquant des tracteurs voient leur risque s’accroître avec la période de récolte. En prévention, la MSA de Gironde lance une opération de sensibilisation.

« En période de vendanges, redoublons de vigilance » alerte la Mutualité Sociale Agricole de Gironde (MSA 33), qui souligne dans sa nouvelle communication qu’« un accident est toujours plus grave quand il implique un tracteur ». Si 6 % des accidents entre voitures de tourisme sont mortels, ce pourcentage national glaçant monte à 19 % quand un tracteur est concerné souligne Marc Bidault, le responsable des risques machinisme et routier de la MSA 33. Entre 2014 et 2018, la préfecture de Gironde a ainsi enregistré 36 accidents routiers impliquant un tracteur, dont deux morts. Le dernier lors des vendanges 2018 : « le tracteur a été coupé en deux par une camionnette qui le doublait, entraînant la mort du vigneron » rapporte Marc Bidault. Tragique, ce décès relance la campagne de prévention bordelaise auprès des vignerons et des automobilistes.

Bonnes pratiques

Appelant les conducteurs de voitures à la prudence et à la patience, les services de la MSA 33 conseillent également aux tractoristes d’adopter de bonnes pratiques : réduire sa vitesse, limiter le chargement de ses bennes, se garer dès que possible quand une file de voitures se forme, privilégier un transport aux moments de faible circulation et contrôler la bonne signalétique des tracteurs et de leurs bennes. Ainsi, le tracteur doit être équipé d’un rétroviseur et d’un gyrophare allumé, sa benne doit comporter deux clignotants, deux feux de position, deux catadioptres rouges et une plaque d’immatriculation*.

"On ne peut opposer les viticulteurs et les automobilistes"

Modernisant ses supports de communication (utilisés de 2012 à 2016), la MSA 33 mise sur la responsabilisation et la cohabitation des usagers de la route. « On ne peut opposer les viticulteurs et les automobilistes. Certains vignerons roulent avec un matériel qui n’est pas conforme (notamment en termes d’éclairage) et des automobilistes n’ont pas un comportement adapté » souligne Marc Bidault.

 

* : Le tractoriste doit également être muni d’un triangle et d’un gilet de protection. Sans oublier de veiller au bon réglage de son siège et ne pas être sous l’emprise de l’alcool, de drogues ou de médicaments.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé