LE FIL

 Je reprends ma lecture 
{{str_intro_2}}
{{str_intro_3}}
{{message_alert}}
 {{bt_suivant}} 

 Je réponds 

Campagne 2018/2019

Non, les Côtes du Rhône ne décrochent pas !

Lundi 26 août 2019 par Marion Sepeau Ivaldi

Les Côtes du Rhône stabilisent leur prix vrac sur 2018/2019.
Les Côtes du Rhône stabilisent leur prix vrac sur 2018/2019. - crédit photo : DR
C’est une information qui revient comme une antienne : les côtes du Rhône vrac auraient pris la même inclinaison descendante que Bordeaux. C’est faux, rétorque Philippe Pellaton, président des Côtes du Rhône et Côtes du Rhône Villages.

« Je ne vois pas de décrochage des prix ! » pose Philippe Pellaton, président des Côtes du Rhône et Côtes du Rhône Villages. Le prix moyen sur la campagne 2018/2019 en Côtes du Rhône Village Rouge 2018 vrac  s’établit à 164 euros/hl, en baisse de simplement 4 euros/hl par rapport à la précédente campagne qui avait vu ses prix s’établir à 164 euros/hl. « Cette campagne-là, les prix moyens des Côtes du Rhône rouge avaient gagné 24 euros/hl par rapport à la campagne 2017/2018 » précise Philippe Pellaton. Au lieu d’une baisse des prix, la campagne 2018/2019 aurait donc plutôt connu une consolidation des prix.

"Les volumes de transaction sont conformes"

Par ailleurs, le président met en avant une situation saine du marché. « Les volumes de transaction sont conformes au volume de récolte » constate-t-il. Il restait 100 000 hl à vendre de Côtes du Rhône rouge 2018 à mi-juillet quant le volume libre à la vente de cette campagne était d’environ 1,4 million d’hl. « De quoi permettre de couvrir les mois de fin d’année avant l’arrivée du nouveau millésime » analyse Philippe Pellaton. Les stocks à la propriété s’étalonnent juste en dessous de 800 00 hl, en hausse de 40 000 hl. Ils ne sont pas d’un niveau inquiétant d’autant que la vendange s’annonce à la baisse et que le stock outil sera nécessaire pour approvisionner le marché. Et Philippe Pellaton d’espérer un peu de pluie : « les baies sont très petites. Le rendement en jus s’annonce faible. J’espère que l’on produira plus qu’en 2017 mais je n’arrive pas à en être convaincu ».

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé