LE FIL

Biodiversité gasconne

Alain Brumont prend la défense des arbres têtards

Dimanche 28 juillet 2019 par Alexandre Abellan

« Ces arbres têtards, ou trognes, étaient principalement des chênes, très présents dans notre paysage Gascon et autour de notre vignoble » explique l’association Montus.
« Ces arbres têtards, ou trognes, étaient principalement des chênes, très présents dans notre paysage Gascon et autour de notre vignoble » explique l’association Montus. - crédit photo : Domaines Alain Brumont
Son objectif est de recenser et protéger ce patrimoine végétal en le faisant mieux connaître.

« Arbre étêté à une certaine hauteur pour l'exploitation des brins qui se développent sur la section (saules, ormes, mûriers) » selon la définition du Larousse, un arbre têtard n’est pas une épave creuse à détruire, mais une antiquité habitée à sauvegarder défend l’association Montus. Un arbre têtard peut abriter jusqu’à 1 200 espèces d’animaux et d’insectes souligne l’association, créé en juin dernier par Alain Brumont (châteaux Bouscassé et Montus en Madiran). Son objectif est de recenser et protéger ce patrimoine végétal en le faisant mieux connaître.

L’association Montus fait ainsi « appel à toutes les personnes volontaires pour recenser des arbres trognes, arbres aux branches » dans le vignoble gascon « pour pouvoir continuer à les faire vivre et les utiliser à leur juste valeur comme habitat naturel de la faune et de la flore ».

Journées du Patrimoine

Cette initiative a été illustrée par la deuxième édition de « L’Art de la Trogne » au château Bouscassé, qui s’est tenue du 8 au 17 juillet derniers avec 4 sculpteurs travaillant sur des têtards. Leurs œuvres seront dévoilées au public les 21 et 22 septembre prochains au château Bouscassé, lors des journées du patrimoine européen.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé