LE FIL

Matériel

Les ventes de matériel viticole neuf explosent

Mercredi 17 juillet 2019 par Vincent Gobert

Salon Vinitech 2018
Salon Vinitech 2018 - crédit photo : Vincent Gobert
72 % des distributeurs déclarent une hausse des ventes de matériel neufs. 1479 tracteurs vignes et vergers ont été immatriculés entre les mois de janvier et mai 2019.

D’après l’enquête de conjoncture économique réalisée par le Sedima (1), le syndicat de la distribution, publiée ce 11 juillet, les commandes de matériels neufs sont en forte progression. En effet, 72 % des répondants en viti-vini signalent une hausse des prises de commandes en neuf. Seuls 6 % d’entre eux déclarent une baisse. Si l’on se focalise sur les tracteurs, une croissance forte de 52 % des immatriculations est relevée sur les 5 premiers mois de 2019 comparé aux 5 premiers mois de l’année précédente. Cela représente 1479 tracteurs vignes et vergers immatriculés contre 975 sur la même période en 2018 et 1272 modèles sur ces mêmes 5 premiers mois de l’année en 2017. La filière explique ce bond par le passage aux nouvelles normes européennes dites « mother regulation » qui aurait considérablement freiné les ventes et fait évoluer les prix en 2018.

L’occasion en timide hausse

En conséquence, les prises de commandes des matériels d’occasion sont, elles, plus mesurées. En effet, si 45 % déclarent une hausse au 1er semestre 2019 comparé au 1er semestre 2018, 36 % déclarent une baisse. Pas d’ambiguïté sur les pièces magasin pour lesquelles 83 % des sondés de la filière équipement viti-vini déclarent une hausse d’activité. Idem sur les prestations à l’atelier avec 86 % de hausse au 1er semestre.

Le moral des clients en hausse

Enfin dernier détail mais non des moindres, le Sedima informe que le moral des clients des distributeurs est « nettement meilleur que l’année dernière », notamment en viti-vini. Pour 63 % d’entre eux il serait bon à très bon. Il serait moyen pour 28 % des clients. Ces chiffres sont loin devants ceux des filières d’élevage et céréalière. En conséquence le syndicat perçoit une tendance haussière dans l’acquisition de matériels neuf comme d’occasion pour le second semestre 2019.

Difficultés sur le recrutement

Le point noir du tableau concerne les ressources humaines. Quand on demande aux distributeurs leurs principales préoccupations, les deux premières réponses à arriver sont le recrutement et la gestion du personnel avec respectivement 41 % et 25 % des réponses.

(1) L’enquête du Sedima a été réalisée entre le 14 juin et le 4 juillet auprès des adhérents du Sedima. 229 réponses ont été réceptionnées, soit un taux de réponse de 34%.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé