LE FIL

 Je reprends ma lecture 
{{str_intro_2}}
{{str_intro_3}}
{{message_alert}}
 {{bt_suivant}} 

 Je réponds 

Phytos

Générations futures publie la carte des tonnages d’achat 2017

Vendredi 12 juillet 2019 par Marion Sepeau Ivaldi

Générations Futures vient de publier la carte des achats de phytos par département (en tonne).
Générations Futures vient de publier la carte des achats de phytos par département (en tonne). - crédit photo : DR
Utilisant la mise en ligne des données d'achat des phytosanitaires sur le site Data, l’association dresse la carte des tonnages de 2017.

« Ces nouvelles données plus précises sur les achats de pesticides en France montrent bien que les achats de pesticides les plus importants ont lieu dans des départements ou la viticulture, l’arboriculture ou les grandes cultures sont les plus intensives. C’est dans ces zones que la sortie rapide des pesticides chimiques est la plus urgente car c’est là que la population et l’environnement sont probablement les plus exposés. Nous appelons le gouvernement à prendre en compte ces données pour impulser enfin une politique de sortie des pesticides chimiques de synthèse cohérente en France ! » déclare François Veillerette, directeur de Générations Futures, dans un communiqué.

Dans son communiqué, l’association précise le classement des départements où les achats de produits phytosanitaires sont les plus importants.

Gironde (3117 t) Marne : (2568 t) Gard (1956 t) Pas-de-Calais (1899 t) Somme (1816 t) Hérault (1809 t) Vaucluse (1776 t) Charente Maritime (1701 t) Aisne (1692 t) Eure et Loir (1623 t)

 

Pour consulter la carte sur le site de Générations futures, cliquer ici.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
VOS RÉACTIONS
AB Le 15 juillet 2019 à 10:26:21
En parlant de cohérence : "pour impulser enfin une politique de sortie des pesticides chimiques de synthèse cohérente en France" Les pesticides d'origine naturelle sont également pris en compte. Même si toute la Gironde viticole passait bio, le tonnage de phyto consommé serait toujours important.
GUI Le 12 juillet 2019 à 20:47:00
Etant Bordelais et champion des pesticides, dont nous sommes fier, je tiens à dire que pour le moment aucun enfant de moins de 3 ans n'est mort suite aux épandages à proximité des cours d'écoles donc je ne vois pas ou est le problème.
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé