LE FIL

Crise des vins de Bordeaux

L’URAB met en place des outils d’aide à la commercialisation

Mercredi 17 juillet 2019 par Alexandre Abellan

Pour célébrer ses 60 ans, l’URAB a accueilli à Grézillac ses clients et partenaires ce 5 juillet.
Pour célébrer ses 60 ans, l’URAB a accueilli à Grézillac ses clients et partenaires ce 5 juillet. - crédit photo : URAB
Pour ses 60 ans, le syndicat viticole diversifie ses prestations. Ajoutant aux soutiens administratifs et techniques une aide à la maîtrise de sa distribution, alors que les ventes de Bordeaux sont en difficulté.

Fondée en 1959 par le défunt André Lurton, l’Union Régionale Agricole Bordelaise (URAB) vient de fêter ce 5 juillet ses 60 ans à Grézillac en affirmant son développement sur les prestations commerciales. Réunissant 500 adhérents, le syndicat viticole a été créé à l’origine pour le conseil technique et l’aide administrative. Lancé en février 2019, ce nouveau service d’aide marketing doit permettre de répondre à la crise commerciale que connaît actuellement le vignoble bordelais.

« Contrôler sa distribution et ne plus la laisser au négoce, c’est ce qui va permettre aux vignerons de s’en sortir » pose Pierre Cholet, le nouveau directeur de l’URAB, qui a rejoint le syndicat viticole en juin 2018 pour développer cet accompagnement commercial (permis depuis que l’arrêt du partenariat avec la Chambre d’Agriculture en 2016). Concrètement, ce service commercial va des campagnes téléphoniques de relance auprès de fichiers clients (du Japon aux Etats-Unis) au  développement de plaquettes de tarifs, en passant par la construction de sites  et la création de stratégie d’entreprises (positionnement prix, définition de profils produits, création de gamme…).

"Porter secours"

« L’objectif de l’URAB, c’est porter secours aux vignerons » souligne Philippe Chollet, qui estime qu’à Bordeaux, « quand le négoce tousse, les vignerons meurent ». Ayant l’ambition de développer ses services commerciaux, l’URAB envisage d’accompagner l’essor des activités œnotouristiques.


* : Le syndicat réalise 10 000 bulletins de paie par an, propose un servie d’accompagnement phytosanitaire, aide aux certifications environnementales, réalise 265 dossiers PAC par an…

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé