LE FIL

Robots agricoles

Avec « Gofar », les constructeurs de robots veulent aller loin

Mercredi 19 juin 2019 par Vincent Gobert

Démonstration du robot viticole Ted de Naïo Technologies le 17 mai 2019 lors des journées techniques des Cognacs Hennessy.Démonstration du robot viticole Ted de Naïo Technologies le 17 mai 2019 lors des journées techniques des Cognacs Hennessy. - crédit photo : Vincent Gobert
Les acteurs de la robotique agricole se dotent d’une association pour structurer leur action promotionnelle et industrielle. L’association Gofar est ainsi née de ses fondateurs, Axema et Naïo Technologies.

« Aller loin », tel peut être traduit en français l’acronyme de la toute nouvelle association des industriels de la robotique agricole. Plus trivialement et toujours en anglais, ce nom signifie surtout Global Organization for Agricultural Robotics. Lancée ce printemps, Gofar se donne pour ambition de « porter plus haut la voix de la filière et développer un volet promotionnel absent des structures existantes ». Sa principale mission sera la reprise en main du Fira, le Forum International de la Robotique Agricole. La date de ce 4ème rendez-vous est d’ailleurs donnée : ce sera les 10 et 11 décembre 2019 à Toulouse. L’organisation du Forum précise déjà que la zone d’exposition devrait être plus grande, avec une quinzaine de robots agricoles présentés dont ceux d’Ecorobotix, Meropy, Naïo Technologies, Vinescout, Vitibot, SITIA et Tibot.

Partenariats avec les salons

L’association Gofar a officiellement tenu son AG constitutive à la fin du mois de mai dernier avec ses fondateurs, Axema et Naïo Technologies, et avec la participation au Conseil d’administration de RobAgri – l’association des constructeurs de machines agricoles impliquées dans la robotique – en tant que membre. En plus du Fira, elle devra travailler sur la participation à des événements nationaux et internationaux autour du machinisme agricole. Des premiers partenariats seraient d’ailleurs en cours de signature avec le Sitevi, le Sima et Agritechnica. Enfin, elle devra réaliser et diffuser des contenus promouvant la filière.

Naïo toujours très impliqué

Les fondateurs de l’association occupent dès à présent des places de choix au sein de son conseil d’administration puisque Gaëtan Séverac, directeur du développement de Naïo Technologies, prend le poste de président et Aymeric Barthes, président de Naïo tiendra la trésorerie. Alain Savary, représente Axema en tant que secrétaire. L’autre association de la filière de la robotique agricole en charge de l’accélération des recherches et de l’industrialisation de la filière « Robagri » est aussi représentée par Roland Lenain, directeur de recherche à l’Irstea qui occupera le rôle de vice-président de Gofar.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé