LE FIL

Dégâts climatiques

L’orage de grêle touche durement la viticulture drômoise

Dimanche 16 juin 2019 par Marion Sepeau Ivaldi

Selon Grégory Chandon, Fdsea, les grêlons qui se sont abattus sur les vignes, les réduisant à l'état de charpie, avaient la taille de balles de ping pong.
Selon Grégory Chandon, Fdsea, les grêlons qui se sont abattus sur les vignes, les réduisant à l'état de charpie, avaient la taille de balles de ping pong. - crédit photo : DR
Un violent orage de grêle a endommagé durement la viticulture drômoise. Plus au Nord, en Bourgogne, il provoqué des torrents de boue. Sans dégâts signalés pour l’instant.

Ce 16 juin au matin, le bilan de l’orage qui s’est abattu dans la Drôme est pour l’instant difficile à dresser. Alors qu’il s’apprêtait à recevoir le ministre de l’Agriculture, Didier Guillaume, d’une minute à l’autre, Grégory Chandon, Fdsea de la Drôme rapporte que « vers 14h, un orage de grêle s’est abattu touchant des centaines et des centaines d’hectares » dans cette région agricole mixte où la viticulture, l’arboriculture et la production céréalière se côtoient. L’orage a suivi une trajectoire entre Laroche de Glun et Romans-sur-Isère. Pour l’instant, le responsable professionnel ne se risque à aucune évaluation des dégâts.

La Bourgogne évite le drame

Plus au Nord, la Bourogne a également connu un violent orage. « Mais sans grêle » indique Thiébault Huber, président du Comité des appellations viticoles de Bourgogne, avec soulagement. L’eau a néanmoins inondé des vignes. « D’après les informations que j’ai ce dimanche 16 juin au matin, il y a eu peu de coulées de boues. Deux à trois » précise-t-il. Les secteurs concernés sont la Côte de Beaune, la Côte de Nuits et la Côte Chalonnaise. Et d’insister : « a priori, il n’y a pas de grosses catastrophes ».

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé