LE FIL

 Je reprends ma lecture 
{{str_intro_2}}
{{str_intro_3}}
{{message_alert}}
 {{bt_suivant}} 

 Je réponds 

Champagne

De Brigitte Bardot à la frenchytude, Besserat de Bellefon fait sa révolution

Jeudi 06 juin 2019 par Anne Schoendoerffer

La cuvée Brigitte Bardot est vendue 234 euros en France, dans son coffret.
La cuvée Brigitte Bardot est vendue 234 euros en France, dans son coffret. - crédit photo : Champagne Besserat de Bellefon
La maison Besserat de Bellefon a présenté officiellement sur Vinexpo 2019, le nouvel habillage de ses 800 000 bouteilles. Une révolution dans cet univers traditionnel. Avec “la frenchtouch”, coup de marketing osé.

        “Liberté, élégance, simplicité”      .   En trois mots et trois couleurs, bleu, blanc et une pointe de rouge, Besserat de Bellefon bousculent tous les codes de cette maison de champagne créée en 1843. “Je me posais beaucoup de questions par rapport à l’avenir de cette belle maison. Elle avait une image un peu trop élitiste, trop sage et discrète. Et dans cet univers très concurrentiel, il faut aujourd’hui absolument se démarquer” raconte posément le propriétaire, Godefroy Baijot, lors de Vinexpo 2019. Depuis mi-avril, les 8 gammes de la maison de champagne s'habillent dorénavant en marinière et s’inscrivent dans la “frenchytude”. “Les vins n’ont pas changé, l’élaboration est la même” précise le candidat naturel à la succession prochaine de son père, actuel directeur général de Besserat de Bellefon.

Initiales BB

Son objectif : repositionner cette maison, reconnue dans la gastronomie. Elle est présente sur plus de 200 tables étoilées. Pour se faire, Godefroy est parti d’une feuille blanche. Les initiales de la maison, BB, l’ont inspiré. A tel point qu’il a contacté Brigitte Bardot qui, contre toute attente, a accepté d'être associée à l’image de ces champagnes. “J’ai envoyé une bouteille à la mer à la fondation Brigitte Bardot en me présentant tout simplement et en lui expliquant : nous sommes deux symboles de la France : nous, le champagne, le symbole de vivre à la française et vous, Brigitte Bardot, vous êtes le symbole de l’élégance à la française”. Avec culot et savoir-faire, Godefroy a réussi : il a reçu une vingtaine de photos de BB des années 1960 et 1970. Cette campagne avec ses visuels sera lancée à l’étranger, principalement sur les marchés américains, UK et Asie. Sauf en France, par cause de Loi Evin.

Alors dans l’hexagone, l’univers de la marque joue la frenchytude. Le “lifestyle" donc, pour art de vivre. La déco est tendance et intemporelle. La marinière habille le style. L’univers de la gastronomie est toujours présent. Mais dans un côté bistronomie avec “un cabillaud à la framboise, citron, basilic”. Et les boules de pétanque jouent dans le chic. Pour faire vivre cette image tendance et décomplexée, la maison a embauché une community manager qui se charge du storytelling sur facebook, instagram et youtube. Le site web arrive. Ils n’ont pas encore eu le temps. “Nous venons juste de lancer la campagne”, rappelle Godefroy.

8 gammes

Cette révolution au sein de cette maison qui produit 800 000 bouteilles par an concerne les 8 gammes qui, prix consommateur, vont de 33 € à 200 € pour 2 cuvées prestiges. L’historique, 1843 et celle dédiée à BB. Pour cette dernière, tirée à 10 000 exemplaires, là encore, Godefroy Baijot, lance un défi, comme “un grain de folie”, glisse t’il car il s’oriente vers l’univers festif et haut de gamme de Saint-Trop “qui n’est pas forcément le nôtre. On va essayer de se faire une place à côté des marques de prestige”.

Toute la stratégie, France et export, est résolument osée et pertinente. Comme le résume parfaitement Godefroy Baijot, “le champagne ce n’est pas que du vin, c’est aussi une image. Et aujourd’hui quand les gens regardent les bouteilles Besserat de Bellefon, ça leur évoquent une fraîcheur une modernité. C’est élégant, c’est clair”. Oui,“Liberté, élégance, simplicité” est une belle frenchtouch qui en bousculant les codes traditionnels, inscrit la maison de champagne Besserat de Bellefon dans l’avenir.

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé