LE FIL

Foire aux vins

20 % de vins bio pour Système U

Lundi 27 mai 2019 par Isabelle Bachelard

Jean-François Rovire, chef de groupe vins, sur la Foire aux vins 2018 : '« Et pourtant on y croyait, avec les 2016 de Bordeaux qui étaient attractifs »Jean-François Rovire, chef de groupe vins, sur la Foire aux vins 2018 : '« Et pourtant on y croyait, avec les 2016 de Bordeaux qui étaient attractifs » - crédit photo : Système U
Le 22 mai a commencé la saison de présentation des Foires aux vins d’Automne. Les magasins U annoncent un renforcement des animations et confirment la progression du bio.

En même temps qu'Intermarché, les magasins U ont inauguré la saison de présentation des Foires aux vins d’Automne le 22 mai. Un millier de vins a été sélectionné pour les 1 500 points de vente, avec une progression de l’offre bio qui passe de 15 à près de 20 %. Plus d’un quart de l’offre est concernée par les démarches environnementales comme Terra Vitis ou Haute Valeur Environnemental 3. La nouveauté de 2019 est l’arrivée d’une offre de très grands vins de prestige de Bordeaux, Rhône, Bourgogne et Champagne dont une partie sera présentée dans le catalogue FAV. Elle sera disponible pour l’ensemble du réseau, avec un état du stock consultable en temps réel par les magasins. Tous ces vins sont conservés dans des conditions optimales aux Herbiers en Vendée.

Jean-François Rovire, chef de groupe vins, est revenu sans aucune gêne sur les mauvaise résultats de la FAV 2018 : « et pourtant on y croyait, avec les 2016 de Bordeaux qui étaient attractifs ». A postériori, il explique la baisse par le contexte de la rentrée : beau temps et chaleur qui ne se prêtent pas aux achats de vin, hausse du prix de l’essence, inquiétude générale face au prélèvement à la source et l’augmentation des impôts locaux. Au final, la FAV s’est traduite par une baisse de 3 %, mais parallèlement la part de marché de l’enseigne a gagné 0,4 %. Elle est aujourd’hui de 14,5 % (source IRI CAM février 2019).

Soirées et animations

« En revanche, le succès des soirées a été colossal. Certains magasins font venir des caviars ou des truffes rares pour faire de véritables fêtes de ces soirées » poursuit-il.  La solution pour dynamiser 2019 est donc de créer de l’animation dans des magasins qui ne faisaient pas de soirées ou de dégustations. « Nous les avons mis en contact avec des vignerons susceptibles de venir faire déguster leurs vins. C’est un encouragement vertueux. L’année suivante, l’animation sera entrée dans les gènes du magasin » conclut-il. Le côté convivial semble utile à la vente de vin.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé