LE FIL

Nouveaux codes

Quand Bordeaux s’inspire de la Bourgogne et de la Provence

Vendredi 31 mai 2019 par Bertrand Collard

Et pourtant, ce sont des bordeauxEt pourtant, ce sont des bordeaux - crédit photo : B. Collard
Après une gamme en bouteille bourguignonne, la famille Rochet sort un bordeaux rosé et un bordeaux blanc dans un flacon qui fait davantage penser à la Provence qu’à Bordeaux.

« Nous manquions d’un vin qui porte nos valeurs et qui sorte des sentiers battus. Nous avons donc créé une gamme en monocépage et en bouteille bourguignonne. L’idée étant d’attirer les consommateurs, non vers une appellation mais vers une évocation : les vacances en France », explique Juliette Rochet, présidente de Famille Rochet, une exploitation d’une centaine d’hectares basée à La Réole.

"C'est la vie"

C’est ainsi qu’est née la gamme « C’est la vie », il y deux ans : un merlot rouge, un malbec rosé et un sémillon blanc en appellation Bordeaux. Les étiquettes sont illustrées d’une 2 CV « car nous avons toujours eu cette voiture au château », ajoute Juliette Rochet. « C’est la vie » est imprimé en vernis pailleté pour le rosé et le blanc. Toutes les bouteilles emportent un stop-goutte accroché sur leur col. Dans chaque carton, la famille Rochet, en photo devant sa 2 CV, souhaite une bonne dégustation. Des vins vendus autour de 7 €, prix consommateur.

"Codes
provençaux"

Après cette première de sortie des codes classiques de Bordeaux, la famille Rochet en tente une nouvelle avec l’Absolu, lancé ces jours-ci. Cette fois, elle mise sur les codes provençaux présentant un bordeaux rosé et un blanc dans la bouteille Miami de Verralia, un modèle en verre extra-blanc à la base rectangulaire. L’étiquette est particulièrement soignée. Le motif figure une pousse de vigne enroulée en spirale imprimée par gaufrage. Elle n’indique que l’Absolu et Famille Rochet. Il faut tourner la bouteille pour en savoir davantage.

« Quand ils voient une bouteille comme celle-là, les clients s’arrêtent. Ils la prennent. Ils la touchent. Le visuel les attire », affirme Thomas Duluc, commercial chez Terroir Sud-Ouest, une des entreprises qui distribuent C’est la vie et l’Absolu. Prix consommateur entre 11 et 12 €.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé