LE FIL

Vins du Beaujolais

Un très bon début d'année 2019 à l'export

Lundi 27 mai 2019 par Juliette Cassagnes

Le Beaujolais a opéré la plus forte croissance en volume et valeur de vins exportés sur le début 2019, parmi les vignobles d'AOP françaises, mais reste encore loin d'atteindre leurs quantités
Le Beaujolais a opéré la plus forte croissance en volume et valeur de vins exportés sur le début 2019, parmi les vignobles d'AOP françaises, mais reste encore loin d'atteindre leurs quantités - crédit photo : Pixabay
2019 démarre bien pour les vins du Beaujolais, dont l'interprofession annonce des exportations dynamiques sur les deux premiers mois.

L'interprofession des vins du Beaujolais annonce pour ce début d'année 2019 « un vrai dynamisme des exportations ».

A fin février 2019, sur les deux premiers mois de l'année donc, 22850 hl de vins d'appellations du Beaujolais ont jusqu'à présent été expédiés, pour une valeur de 11,2 millions €, soit une progression de respectivement 18% et 12% par rapport à la même période l'an dernier. Cette augmentation porte sur les Beaujolais-Villages (+ 40 %) et dans une moindre mesure, les crus (+ 3 %).

"La plus forte croissance"

Cette croissance se produit sur plusieurs marchés : Belgique (+60% en volumes), Chine (+41%), Royaume-Uni (+36%), Japon (+26%), USA (+11%) ou encore Canada (+9%) ; « des marchés sur lesquels nous réalisons de nombreuses opérations », justifie InterBeaujolais.

Le Beaujolais a opéré la plus forte croissance sur la période parmi les vignobles d'AOP françaises, mais reste cependant encore loin d'atteindre leurs quantités: le Val de Loire a expédié 41700 hl,  la Provence 77200 hl, Le Languedoc Roussillon 68200 hl, la Vallée du Rhône 115700 hl, la Bourgogne 77600 hll et Bordeaux 260800 hl.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé