LE FIL

Action climat

Vendredi 26 avril 2019 par Marion Sepeau Ivaldi

La lutte contre le changement climatique prend un virage martial avec la création du « Conseil de défense écologique », annoncé par le président de la République dans le cadre des mesures décidées à l’issu due Grand débat national. Jusque-là, la sémantique militaire associée à l’action pour la défense de l’environnement était davantage l’apanage des organisations non gouvernementales. Mais désormais, la dialectique de l’exécutif s’en empare. Si le poids politique de ce groupe ministériel reste flou, ainsi que le contour de ses attributions, sa création signe l’affirmation d’une volonté d’agir. Chacun jugera des résultats possibles de ce cénacle. Mais, il ne faut pas douter que le climat sera un axe cardinal de la vie politique française ces prochaines années. Dans ce cadre, la filière devrait s’interroger sur la manière dont elle peut contribuer à cet enjeu. « Il est important que nous soyons considérés comme des contributeurs à la lutte contre le changement climatique ! » a lancé Bernard Angelras, président de l’IFV, lors du congrès de la Cnaoc. Un appel, une nouvelle fois lancé, sans qu’une réponse politique soit esquissée. Car, décidément, il manque un poisson pilote sur le sujet.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé