LE FIL

Think tank

Connaissez-vous Fine Minds 4 Fine Wines ?

Jeudi 25 avril 2019 par Marion Sepeau Ivaldi

Les participants de Fine Minds 4 Fine Wines échangent lors de tables rondes en groupe restreint.Les participants de Fine Minds 4 Fine Wines échangent lors de tables rondes en groupe restreint. - crédit photo : Birte Jansen
Il prépare déjà sa troisième édition. Fine Minds 4 Fine Wines est un think tank international dont l’approche globale nourrit une réflexion sur le futur du vin.

Du 4 au 6 juillet, 65 personnes se réuniront à Bordeaux dans le cadre du think tank « Fine Minds 4 Fine Wines ». Sont attendus Eric Asimov (journaliste au New York Times), Jeannie Cho Lee (MW), Guillaume Déglise (Albert Bichot), Anne-Catherine Grimal (directrice de la communication du groupe Le Bon Marché LVMH), Frédéric Noyère (Invivo Wines), Jancis Robinson (journaliste), Miguel Torres jr (Famille Torres), Olivier Techer (Château Gombaude Guillot)… « Nous cherchons à avoir des acteurs différents pour représenter tous les aspects de la culture des vins fins » précise Nicole Rolet, à l'initiative de ce think tank et propriétaire du Chêne Bleu.

Créer une sphère de réflexion

C’est en 2017 que s’est tenue la première rencontre des « Fine Minds 4 Fine Wines ». Le principe de ce think tank : réunir durant trois journées d’échanges des personnalités de la filière vinicole mondiale et des experts dans des domaines bien précis touchant à l’univers des vins fins (philosophie, luxe, gastronomie, life style…). « L’idée était de créer une sphère de réflexion. Il n’existait pas de forum sur la question des vins fins. Nous avons décidé de faire vivre cette communauté de personnes qui ont envie de collaborer en croisant leurs opinions et leurs savoirs » commente Nicole Rolet. « C’est un privilège de travailler dans le vin, mais ce n’est pas un environnement où l’on change rapidement. Or, nous faisons face à une accélération des changements dans le monde. Si nous ne nous tenons pas au courant des meilleures pratiques, nous risquons de nous faire dépasser. Il est nécessaire de se remettre en question périodiquement, de se poser la question de ce que l’on garde du passé, et ce que l’on adopte pour construire le futur ».

Le monde du vin à 360°

Les trois jours sont méthodiquement organisés par Pauline Vicard, employée à temps plein à l’animation et la coordination de ce projet. Plusieurs modes d’échanges sont prévus, mais ce sont certainement les tables rondes qui constituent les temps forts centraux. En 2019, 7 thématiques sont programmées. Les composants sensoriels du vin au regard du changement climatique, la distribution des vins fins dans les marchés matures et en croissance, comment parler des vins en tenant compte de la diversité dans toute sa dimension (âge, genre, origine, variétés des cépages, profil du vigneron, origine du vin…), l’expérience de dégustation et la création d’un moment inoubliable, l’influence des types d’investissement sur les vins fins, la promotion de la qualité sur les marchés, la croissance de la valeur de la supply chain.

S’il est vrai que les participants sont triés sur le volet, le think tank est ouvert à tous. Ses travaux et notamment le livre blanc produit après chaque évènement est accessible. Et Nicole Rolet invite chacun à partager ses opinions sur le compte Facebook de l'évènement. Par ailleurs, des évènements ouverts au public (et ayant lieu dans diverses villes du monde : Londres, Paris, New York pour les prochains) sont organisés tout au long de l’année. D’une durée de 2h30, ils sont baptisés « Insight series » et sont axés sur une question précise. Par ailleurs, Fine Minds 4 Fine Wines lancera lors de l’évènement bordelais un Institut dédié à l’univers des vins fins dont l’ambition sera de mener de front « recherches et actions ». Le think tank n’a pas fini de faire bouger la planète des vins fins.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé