LE FIL

Champagne

Création d’un fonds d’investissement pour le foncier

Lundi 15 avril 2019 par Aude Lutun

De gauche à droite : Xavier Muller, vice-président à la Fédération des caves coopératives de Champagne ; Camille Auguste, juriste et Eric Potié, président.De gauche à droite : Xavier Muller, vice-président à la Fédération des caves coopératives de Champagne ; Camille Auguste, juriste et Eric Potié, président. - crédit photo : Aude Lutun
Le fonds France Valley Champagne a été lancé le 11 avril, au prix de 1000 € la part. Il vise à investir 10 M€ par an dans les vignes champenoises, qui seront louées au fermier en place avec un bail de 25 ans.

Cela fait deux ans que la fédération des caves coopératives de Champagne (FCVC) réfléchit à trouver un outil pour le maintien des exploitations viticoles. En Champagne, une grande majorité des exploitants est locataire de ses vignes, en partie ou totalement. Or lorsqu’un propriétaire souhaite vendre ses parcelles, le vigneron peut difficilement les acquérir en raison du prix élevé de la vigne (1,1 million d’euro en moyenne).

Un dispositif simple

« Nous nous sommes rapprochés de la société de gestion France Valley, spécialisée dans la gestion d’actifs fonciers, précise Eric Potié, président de la FCVC. France Valley détient plus de 8 000 ha de forêt ». Le dispositif qui va être mis en place est assez simple. Les vignerons qui sont confrontés à la vente d’une parcelle louée pourront en informer la FCVC, mais aussi le syndicat général des vignerons (SGV) ou encore la Safer. Si France Valley se porte acquéreur de la parcelle, ce fonds signera un bail de 25 ans avec le fermier en place, avec un métayage nature au tiers. France Valley fera donc une déclaration de récolte et aura des revenus agricoles. La part de ce nouveau fond « France Valley Champagne » est à 1000 €.

Un investissement de 10 millions d'euros/an

France Valley espère pouvoir investir 10 M€/an dans les vignes champenoises. « C’est un dispositif gagnant-gagnant, poursuit Eric Potié. La rentabilité brute est de 1 %, mais France Valley achète des vignes louées avec une décote de 20 %. Plus le bail avance, plus le prix de la vigne est revalorisé. La revalorisation est de 1 % par an ». Pour le particulier qui achètera des parts de ce fonds, la rémunération se fera en argent. Il aura également accès à une offre de différents champagnes proposés à un prix préférentiel. La première acquisition devrait se faire cet été, sur 90 ares de la commune de Mancy (Marne). « Nous avons d’autres dossiers en vue, qui représentent environ 5 ha », conclut Eric Potié. Qui précise que les vignerons qui bénéficieront d’un bail de la France Valley devront être certifiés HVE3 ou en cours de certification. Et que tous les vignerons, coopérateurs ou non, sont éligibles à ce dispositif.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé