LE FIL

Réglementation

La recyclabilité du Bib à améliorer

Lundi 08 avril 2019 par Juliette Cassagnes

La recyclabilité du Bib à améliorer
Les fabricants d'emballages et les entreprises sont confrontés à la problématique de la non-recyclabilité de la poche plastique des Bib ; leurs matériaux sont actuellement faits de polyrésines et la réglementation va se durcir.

L'arrivée prochaine de nouvelles réglementations (voir encadré) sur les produits en plastique obligent les fabricants d'emballages, les metteurs en marché, et la filière de recyclage à se pencher sur le cas des Bib. Leur outre - ainsi que leur robinet - sont en effet directement concernés : « Les deux types de poches, celles en aluminium (« PETmet ») et celles avec l'EVOH, posent problème, car ces deux matériaux perturbent le recyclage du polyéthylène, qui lui, se recycle sans problème », explique Sophie Wolff, directrice déléguée d'Adelphe. Il n'a pas été possible jusqu'à présent de séparer les différentes couches des films.

"Le problème du robinet"
Actuellement, ces outres sont éliminées avec tous les déchets non recyclés : par incinération ou par enfouissement...

A l'initiative d'Adelphe, un groupe de travail a été créé en juin 2018 entre les différents fabricants, les entreprises et les acteurs de la filière du recyclage, afin de réfléchir aux solutions possibles. Une des pistes envisagées consisterait à voir si les Bib peuvent intégrer les flux actuels de recyclage.  Dans cette optique, la présence du robinet pourrait alors poser problème, car fabriqué dans un autre type de résine, qui plus est rigide, et contenant un joint de silicone.

Un geste de tri pas ancré dans les habitudes

Outre cette difficulté technique, il s'agit également de parvenir à mettre en place une véritable filière de recyclage : « Cela nécessiterait d'avoir suffisamment de gisements en vue d'avoir des débouchés économiques derrière, ce qui n’est pas le cas », explique la directrice déléguée. Des tests vont être réalisés en 2019 avec les recycleurs et les centres de tri pour trouver des solutions pérennes.

"Un enjeu de taille"

D'autres axes de progrès sont par ailleurs à l'étude, toujours dans l'idée de minimiser l'impact environnemental de cet emballage : le remplacement de la poignée plastique par une en carton, l'allègement de l'enveloppe en carton, ou encore l'amélioration du geste de tri par les consommateurs. « Les poches ne sont pas systématiquement séparées de leur carton d'emballage lorsqu'elles sont jetées », indique celle-ci. Pour aider les consommateurs à trier cet emballage, Adelphe incite les entreprises à apposer une consigne de tri claire en utilisant « l’Info-Tri ». Cette action permet aux entreprises de bénéficier de bonus sur leur déclaration en faveur du recyclage de leurs emballages. 

L'enjeu de trouver rapidement des solutions est de taille. On estime à plus de 100 millions le nombre de Bib écoulés chaque année sur le marché français.

 

Le plastique dans le collimateur des autorités françaises et européennes

« Tout converge pour que l’impact du plastique sur l’environnement soit diminué, en améliorant sa conception et sa recyclabilité », déclare Sophie Wolff. Voici les réglementations concernées :

  • Paquet Economie circulaire entrée en vigueur le 05 juillet 2018 :  Ces textes définissent les nouvelles règles européennes pour la gestion des déchets et établissent de nouveaux objectifs pour le recyclage à échéance 2025 et 2030, notamment pour chaque matériau d'emballages.
     
  • Directive européenne sur les plastiques à usage unique (pailles, couverts, emballages etc.) votée par le Parlement Européen le 26 mars dernier, entrant en vigueur d’ici le mai 2019 et devant être transposée en droit national à échéance 2021 : vise à interdire ou à réduire la production et l'utilisation de ces plastiques dans l'idée de lutter contre les déchets sauvages, et à agir sur l’éco-conception (par exemple : introduction de 25% de matières recyclées dans les emballages de boisson PET d’ici 2025 et 30% sur l’ensemble des emballages de boisson en plastiques à l’horizon 2030).
     
  • Projet de Loi PACTE : un article du projet, actuellement en fin de discussion au Parlement, prévoit notamment l’alignement de la réglementation française sur l’interdiction des plastiques à usage unique prévue dans la Directive SUP.
     
  • Feuille de route économie circulaire (ministère de la transition écologique, France) : 50 mesures qui permettent de passer d’un modèle économique linéaire « fabriquer, consommer, jeter » à un modèle circulaire qui intègrera l’ensemble du cycle de vie des produits, de leur écoconception à la gestion des déchets, en passant bien évidemment par leur consommation en limitant les gaspillages.  Cette feuille de route, ainsi que les nouvelles réglementations européennes seront traduites dans un projet de loi sur l’économie circulaire devant être présenté par le gouvernement à l’été 2019.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé