LE FIL

Médailles et macarons

Les vins IGP organisent la 11ème édition de leur concours

Vendredi 05 avril 2019 par Marion Sepeau Ivaldi
Article mis à jour le 09/04/2019 12:10:41

Les dégustateurs du concours des vins IGP lors de la dégustation de 2018.
Les dégustateurs du concours des vins IGP lors de la dégustation de 2018. - crédit photo : Concours des vins IGP
Ce 5 avril, Castries (près de Montpellier) accueille le concours national des IGP de France. Le point sur un concours qui cherche sa notoriété.

Le Domaine du Mas de Rou à Castrie accueille ce 5 mars la onzième édition du concours national des IGP de France. Chapeauté par InterIGP et organisé par InterOc, ce concours réunira quelques 120 dégustateurs pour quelques centaines d’échantillons de vins en compétition et décernera des médailles d’or, d’argent et de bronze. En 2018, environ 3 millions de bouteilles ont ainsi arboré un des trois macarons dans l’ensemble des circuits de distribution.

Un concours à faire évoluer ?

Mais, le concours est-il suffisamment connu des consommateurs dont on connaît, par ailleurs, les lacunes en matière de connaissance de l’IGP ? "On essaie de le faire connaitre en communiquant mais pour déployer une communication d'envergure, il nous faudrait davantage de moyens" recconait Philippe Orion, président d'InterIGP, tout en expliquant que le concours s'autofinance par le montant de la participation et l'implication des différentes IGP. D’autre part, il semble que les producteurs ne soient pas très impliqués dans ce concours. "Nous pourrions avoir davantage d'échantillons" admet Philippe Orion. « D’année en année, le nombre d’échantillons diminue. Un concours est un outil d’aide la promotion des vins » complète Roger Ravoire, président de l’Interprofession IGP Méditerranée Sud-Est. Ce dernier milite pour que les IGP se mobilisent afin de comprendre ce que les entreprises attendent d’un concours IGP. « Depuis la création du concours, nous sommes passés de vins de pays à IGP. C’est-à-dire à la mise en avant d’un territoire. Il faut se réadapter. Par ailleurs, les attentes des consommateurs ont évolué » constate-t-il, tout en questionnant le fait que les vins soient mis en compétition sans distinction de leur provenance. « Pour ma part, ce que j’attends, c’est que mon vin IGP Méditerranée médaillé soit reconnu comme le meilleur des vins IGP Méditerranée, pas qu’il soit reconnu comme le meilleur des vins IGP » glisse-t-il. Les IGP ont prévu de plancher sur ce concours dans les prochains mois.

Résultat du concours

183 médailles ont été attribuées : 112 médailles d'or, 80 d'argent et 5 de bronze. 

Pour consulter les résultats, cliquer ici.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé