LE FIL

Transition écologique

Pernod Ricard dévoile 8 engagements en développement durable pour 2030

Jeudi 04 avril 2019 par AFP
Article mis à jour le 05/04/2019 09:30:24

Pour Pernod Ricard, l'investissement dans le développement durable est une passage obligé pour les groupes qui souhaitent s'inscrire dans la durée.Pour Pernod Ricard, l'investissement dans le développement durable est une passage obligé pour les groupes qui souhaitent s'inscrire dans la durée. - crédit photo : DR
Pernod Ricard a rendu public mercredi huit engagements qu'il va prendre d'ici à 2030 pour répondre aux préoccupations environnementales mais également de lutte contre la consommation excessive d'alcool.

«Nous ne partons pas de rien», a rappelé le PDG du groupe familial Alexandre Ricard, mais «nous allons évoluer depuis la résolution de problèmes environnementaux à l'incorporation de ces sujets dans tout ce que nous allons faire», lors d'une conférence de presse dans la distillerie de Martell près de Cognac (Charente).
Ces engagements représentent «plusieurs centaines de millions d'euros, inclus dans la stratégie d'investissement», indique-t-on dans l'entreprise.

Enjeu d'avenir


Ce travail est une obligation pour des marques qui veulent s'inscrire dans la durée, assure le PDG, car «dans dix ans, les consommateurs sauront tout des marques et celles qui ne sont pas faites dans de bonnes conditions pour l'environnement seront boycottés», a-t-il assuré.
Alors que la récolte de cognac 2018 sera peut-être consommée dans 10, 20 ou 30 ans, «les consommateurs vont nous juger sur nos pratiques d'aujourd'hui avec la connaissance de demain et ils ne comprendraient pas qu'on n'ait pas été pionniers», a pour sa part expliqué César Giron, PDG de Martell Mumm Perrier-Jouët.
Le premier objectif du groupe est la préservation des terroirs spécifiques où les vins et spiritueux du groupe sont récoltés et transformés.
Ainsi, «d'ici 2025, le groupe mettra en place des projets pilotes d'agriculture raisonnée au sein de huit de ses régions viticoles (Argentine, Californie, Cognac, Champagne, Espagne, Australie, Nouvelle-Zélande et Chine)».

Diviser par deux l'empreinte carbone


Pernod Ricard compte également diviser par deux son empreinte carbone. L'empreinte totale du groupe est d'environ 2,8 millions de tonnes de carbone produites, dont 2,5 millions venant des fournisseurs du groupe et 300.000 tonnes de ses propres activités.
Le groupe compte investir «150 millions d'euros» d'ici 2030 pour agir sur ses propres émissions de carbone, a indiqué Alexandre Ricard à l'AFP.
Par d'ailleurs, d'ici à 2030, «chacune des filiales de Pernod Ricard dans le monde aura mis en place au moins un programme majeur, avec des mesures concrètes d'évaluation, pour lutter contre la consommation excessive d'alcool».
Pernod Ricard «étendra à l'échelle mondiale son programme +Responsible Party+ pour sensibiliser au moins 1 million de jeunes adultes à la consommation responsable». Créée il y a dix ans, en partenariat avec le réseau étudiant Erasmus, cette initiative a déjà touché près de 400.000 étudiants en Europe, assure le groupe.
Pernod Ricard indique aussi qu'il va renforcer la diversité et l'égalité au sein de ses collaborateurs et limiter sa production de déchets à chacune des étapes du cycle de vie de ses produits.
Pernod Ricard est le numéro deux mondial des spiritueux. Il a réalisé un chiffre d'affaires de 5,2 milliards d'euros au premier semestre de son exercice décalé 2018-2019.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé