LE FIL

Pour "normaliser la consommation"

Les vins espagnols s’offrent un placement TV en prime time

Mardi 26 mars 2019 par Alexandre Abellan

Exemple de positionnement, discret, de la consommation de vin dans une scène de la nouvelle saison d’Allí Abajo. Ici entre deux « sudistes » : Cristóbal Benjumea (interprété par David Arnaiz) et Jozé (joué par Salva Reina).Exemple de positionnement, discret, de la consommation de vin dans une scène de la nouvelle saison d’Allí Abajo. Ici entre deux « sudistes » : Cristóbal Benjumea (interprété par David Arnaiz) et Jozé (joué par Salva Reina). - crédit photo : Antena 3
Le concept de loi Évin étant inconnue de l’autre côté des Pyrénées, la cinquième saison d’une série à succès affiche sans complexe son partenariat avec l’interprofession du vin d’Espagne pour promouvoir la culture de la dégustation.

Diffusée depuis ce 19 mars sur la chaîne privée Antena 3, la cinquième saison de la série Allí Abajo, soit « là en bas », place un verre de vin ou une bouteille dès que possible dans les tribulations de son héros basques, Iñaki Irazabalbeitia, et de ses amis de Saint-Sébastien et de Séville (sur une idée similaire à Bienvenue chez les Ch’tis, cette comédie illustre les préjugés entre les habitants du Nord et du Sud). N’ayant pas froid aux yeux, absence de loi Évin oblige, l’Organisation Interprofessionnelle du Vin d’Espagne (OIVE) se réjouit dans un communiqué d’un partenariat en bonne et due forme avec « la seule série espagnole passant en prime time » pour « normaliser la consommation de vin dans notre pays et approcher le marché avec de nouveaux supports ».

2,7 millions de spectateurs

Ces placements sont loin d’être neutres, l’audimat d’Allí Abajo étant particulièrement conséquents. D’après Antena 3, la diffusion de la nouvelle saison, ce 19 mars, a réuni 18 % des audiences TV, avec 2,7 millions de spectateurs. Se plaçant dans la continuité de la dernière campagne de communication interprofessionnelle des vins ibériques (« marida mejor tu vida con vino », ou « ta vie se marie mieux avec du vin »), cette opération télévisée doit présenter la dégustation, forcément avec modération, comme un acte culturel simple et spontané. « Avec toutes ces initiatives, la filière du vin consolide sa nouvelle stratégie pour rajeunir ses consommateurs et ouvrir de nouveaux territoires, en cherchant un langage frais, innovant, divertissant et, surtout, quotidien » affirme l’OIVE. Une approche décomplexée de la culture du vin qui laisse rêveur les vins français regardant ce qui se passe au sud des Pyrénées, « là en bas ».

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé