LE FIL

 Je reprends ma lecture 
{{str_intro_2}}
{{str_intro_3}}
{{message_alert}}
 {{bt_suivant}} 

 Je réponds 

Projet de recherche

L'Irstéa développe un robot pulvérisateur

Mercredi 27 mars 2019 par Christelle Stef

Le prototype est équipé d'une rampe à jet porté
Le prototype est équipé d'une rampe à jet porté - crédit photo : Irstea
Dans le cadre du programme ADAP2E, l'Irstea travaille au développement d'un robot pulvérisateur autonome et intelligent

L'Irstéa est en train de mettre au point un robot autonome de traitement. Il s’agit d’un porteur à quatre roues indépendantes (direction et suspension), chacune dotée d’un moteur électrique.  Les suspensions sont intelligentes pour que le robot soit stable sur n’importe quel terrain, notamment dans les vignes en pente. Ce robot doit naviguer seul dans les parcelles, grâce à différents capteurs (Lidar…). Pour ses premiers pas, l’institut l’a équipé d’une rampe de pulvérisation Precijet (jet porté) et d’une cuve de 80 l.

Des paires de robots pour pulvériser en face par face

Désormais, l'Irstea travaille sur la synchronisation entre deux robots, son idée étant de les faire fonctionner en parallèle, pour réaliser des traitements par face. On peut ainsi imaginer plusieurs paires de robots circulant en même temps dans une parcelle pour traiter plusieurs rangs à la fois. Il n’y aurait plus besoin de voûte, ni d’enjambeur. L’irstéa doit encore travailler l’automatisation de la pulvérisation et l’équiper d’une rampe qui confine la pulvérisation (Bliss), avant de faire des essais en vigne réelle.

Le projet est piloté par Roland Lenain de Irstea TSCF pour la recherche robotique et Olivier Naud de Irstea Montpellier ITAP pour les automatismes Pulvé.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
VOS RÉACTIONS
joseph Le 02 avril 2019 à 13:34:34
L'etat ferait mieux de sponsoriser les sociétés comme Naio , et autres concepteurs et fabricants de robots .
joseph Le 02 avril 2019 à 13:32:45
je ne comprends toujours pas la raison d'exister de l'irstea : ils travaillent sur des sujets qui existent deja , avec quelques années de retard sur les industrielles , n'industrialisent jamais, et les transferts de techno ne sont pas des succes . Dommage , toutes ces energies perdues . Il faut revoir leur mission , car aujourd'hui c'est ni de la prospective , ni de la R&D , ni de l'industrialisation . Au mieux une validation a posteriori ( apres que des industriels l'aient fait . On ne compte plus les projets européens , nationaux ou regionaux qui n'ont servis à rien . Il y a de serieuses economies à realiser .
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé